Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches WSL Link zu BAFU Hauptseite Office fédéral de l'environnement OFEV
 

Suivi des effets de la protection des biotopes en Suisse

Wirkungskontrolle Biotopschutz
Prairie sèche dans le Jura (photo E. Feldmeyer-Christe)
 
Wirkungskontrolle Biotopschutz
Zone alluviale alpine (photo A. Bedolla)
 
Wirkungskontrolle Biotopschutz
Haut-marais dans les Grisons (photo A. Bergamini)
 
Wirkungskontrolle Biotopschutz
Site de reproduction de batraciens sur le Plateau (photo J. Ryser)

Le projet "Suivi des effets de la protection des biotopes en Suisse", lancé en 2011 et mené conjointement par l’OFEV et le WSL, vise à montrer si les biotopes d’importance nationale (prairies et pâturages secs, zones alluviales, marais et sites de reproduction de batraciens) évoluent conformément aux objectifs de protection, c’est-à-dire si leur surface et leur qualité se maintiennent. Le suivi des effets, conçu sur le long terme, sert également de système d’alerte pour la Suisse et ses cantons; il doit rapidement détecter des tendances nationales et régionales afin que les mesures nécessaires puissent être prises à temps.

Contexte et objectifs

Les biotopes d’importance nationale sont un pilier du réseau d’aires protégées de Suisse. Il s’agit des prairies et pâturages secs, des zones alluviales, des marais (bas-marais et hauts-marais) et des sites de reproduction de batraciens figurant dans les inventaires nationaux.

A l’aide de relevés floristiques et faunistiques ainsi que de photos aériennes, l’état des biotopes est analysé et permet de détecter les régions où ceux-ci subissent d’importantes modifications.

Comme les attentes concernant un suivi sur le long terme sont passibles de changement, par exemple suite à une nouvelle orientation sociale ou de la politique environnementale, le système doit être flexible pour pouvoir répondre demain à des problématiques nouvelles ou reformulées.

L’harmonisation des méthodes de relevé de la végétation dans les différents types de biotopes à l’intérieur du projet, mais aussi entre les différents monitorings de la Confédération (p. ex. monitoring de la biodiversité MBD, monitoring agraire ALL-EMA), garantit des résultats transversaux, applicables au-delà du biotope ou du projet lui-même. Les données sont stockées dans les banques de données fédérales et sont mises à la disposition des cantons et pour d’autres projets (par exemple l’actualisation des listes rouges).

Contacts WSL OFEV
Direction du projet Ariel Bergamini
Glenn Litsios
shim