Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Les arbres en limite alpine de forêt : le site expérimental d'afforestation du Stillberg

Aufforstung Stillberg
 
Aufforstung Stillberg
Le site expérimental du Stillberg
Photos: U. Wasem (WSL)

Le champ d'expérimentation du Stillberg, à la limite alpine de la forêt, a été mis en place au cours des années 1950, dans le cadre du premier programme commun de recherche entre les sites du WSL de Birmensdorf et Davos. L'objectif principal de ce « programme de montagne » consistait à identifier des procédures adaptées de reboisement dans les zones de déclenchement des avalanches, à la limite supérieure de la forêt. Le versant planté en 1975 de manière systématique avec différentes espèces d'arbres donne depuis cette date des informations sur l'impact à long terme de différents facteurs environnementaux sur la limite alpine de la forêt. Grâce aux leçons tirées au Stillberg, les reboisements en limite supérieure de forêt sont aujourd'hui effectués de manière plus adaptée à chaque site. Depuis quelques années, les expériences les plus variées permettent au Stillberg de répondre de plus en plus aux questions liées aux changements climatiques à la limite supérieure alpine de la forêt. Voici une sélection des activités de recherche au Stillberg :

  • Reprise et analyse de l'expérience à long terme en 2005 (SLF/WSL)
    Entre 1975 et 1995, un suivi intensif des pins cembros, des pins de montagne et des mélèzes a été effectué, et il est prolongé depuis 2005 de manière plus extensive. Une comparaison avec des prises de vue antérieures permet d'étudier l'impact des facteurs locaux et des relations de voisinage dans l'espace et le temps.

  • La limite alpine supérieure de la forêt dans un avenir plus riche en CO2 et plus chaud (WSL/SLF et autres partenaires)
    Les réactions des plantes et du sol à la limite supérieure de la forêt sont étudiées avec des scénarios climatiques futurs, en soumettant les arbres et la végétation au sol à une concentration en CO2 accrue (+200 ppm) et des températures plus chaudes (+4°C).

  • Expérience de limitation par les substances nutritives à la limite supérieure de la forêt (SLF)
    Cette expérience de fertilisation permet d'étudier si les nutriments sont limitatifs pour la croissance des arbres à la limite supérieure de la forêt, si l'apport de fertilisants permet une meilleure croissance dans des climats extrêmes, et si éventuellement les arbres ne deviennent pas plus sensibles au stress et aux contraintes en raison de la disponibilité supplémentaire de nutriments.

  • Les changements climatiques en hiver - comment réagissent les plantes? (SLF)
    Pour simuler les possibles impacts d'une évolution climatique, on provoque un déneigement prématuré des pentes par manipulation du manteau neigeux. Par la suite, on étudie le cycle de vie, la croissance et la reproduction des plantes. Ces expériences sont menées d'une part dans des landes alpines à arbustes nains du Stillberg, d'autre part dans la toundra subarctique d'Alaska.

  • Plantation d'espèces exogènes (WSL)
    Dans le cadre de ce projet, quatre sites différents à la limite supérieure de la forêt ont été plantés entre 1984 et 1985 avec des espèces d'arbres de montagne locaux et étrangers. Depuis, leur croissance et leur survie sont observées chaque année.

Liens (en allemand)

Littérature

Contact

 

Spacer