Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 
Durée: 2012 - 2014

Sochi Snow

Rennpiste in Sochi
Fig. 1: Tronçon inférieur de la descente olympique hommes à Rosa Khutor près de Sochi.

Quelques centièmes de seconde séparent souvent la victoire de la défaite. Le choix et la préparation optimale des skis vont fréquemment déterminer celui qui aura au dernier moment une courte longueur d'avance, et pour ceci il est essentiel de bien connaître les conditions nivologiques et météorologiques qui vont régner à l'instant de la compétition.

Les chercheurs du SLF travaillent pour Swiss Olympic afin de prévoir le plus précisément possible ces conditions pour les skieurs et fondeurs suisses lors des prochains Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sochi. Au cours des épreuves de la Coupe du monde en février 2012, les scientifiques ont commencé leurs travaux avec pour objectif d'adapter le modèle numérique de prévision nivologique Alpine3D du SLF.

Entnahme einer Schneeprobe   Messen der Schneetemperatur
Fig. 2: Prélèvement d'un échantillon de neige. Le transport vers nos installations est effectué grâce à un récipient spécial refroidi par glace carbonique.   Fig. 3: Une chercheuse du SLF mesure la température de la neige.

Déjà, lors des derniers Jeux olympiques de Vancouver , le SLF est intervenu pour Swiss Olympic. Les prévisions météorologiques qui y ont été élaborées se sont souvent révélées judicieuses et plus fines que les bulletins officiels. Les prévisions de la température de la neige ont atteint en général une précision de +- 1°C par rapport aux données observées. Les variations spatiales et temporelles ont pu être correctement déterminées notamment grâce aux informations topographiques détaillées relevées au préalable.

Schneefeuchte   Schneetemperatur

Fig. 4: Exemple de prévision de l'humidité et de la température de surface de la neige à Cypress Mountain, Vancouver.

Comme à Vancouver, les stations mobiles permettront lors des Jeux 2014 à Sochi d'alimenter les modèles numériques en données météorologiques et nivologiques observées, pour produire des prévisions à haute définition temporelle et spatiale. Pour l'installation de ces stations météorologiques et l'élaboration des prévisions, plusieurs collaborateurs du SLF se trouveront sur place pendant la compétition.

Ces informations exclusives doivent en fin de compte contribuer à un choix optimal de matériel et à une préparation parfaite, et donc à une moisson généreuse de médailles par les athlètes suisses.

Mots-clés Jeux olympique Sochi 2014, prévisions nivologiques et météorologiques, Swiss Olympic

 

Spacer