Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Recherche et contrôle d’efficacité dans les réserves forestières naturelles suisses

Un projet né de la coopération entre le WSL, l’EPF et l’OFEV

Actuel:
  • Le financement fédéral pour les recherches dans les réserves forestières naturelles suisse pour la période 2016-2019 a été assuré.
 
  • En 2015, des relevés sont prévus dans les réserves La Niva, Murgtal, Les Follatères, Mettlenrain-Höchi et Tamangur.
 
   
scatle
Fig. 1 - La réserve forestière naturelle de Scatlè près de Brigels dans le Canton des Grisons.
 
totholz
Fig. 2 - Bois mort: habitat important dans les réserves forestières naturelles

Photos: P. Brang (WSL)

Depuis des siècles, la forêt suisse est exploitée de façon intensive. Les surfaces relictuelles de forêt vierge (Fig. 1) sont donc de plus en plus rares. Dans le cadre de sa stratégie "biodiversité en forêt", la Confédération soutient depuis 1991, date de la révision de la loi forestière, la création de réserves forestières naturelles. Celles-ci doivent au fil des décennies ressembler à nouveau à des forêts vierges. Actuellement, 29 087 ha environ (= 2,5 % de la surface forestière) sont aménagés en réserves forestières naturelles; s’y ajoutent des forêts qui ne font pas l’objet d’exploitation dans des réserves forestières complexes.

Mais comment la forêt se développe-t-elle dans ces réserves? Existe-t-il réellement des différences avec les forêts exploitées? Si oui, en quoi consistent-elles? La Confédération voudrait connaître la réponse à ces questions afin de vérifier l’efficacité de sa politique en ce domaine. Mais la recherche s’intéresse aussi beaucoup aux réserves forestières naturelles: laboratoires en plein air uniques en leur genre, elles permettent l’examen de problématiques comme l’évolution de la forêt et la biodiversité.

Des décennies de recherche et un nouveau départ

Depuis 1948, l’EPF Zurich effectue des recherches sur l’évolution de la forêt dans les réserves forestières naturelles suisses (Fig. 2). Depuis 80 ans environ, le WSL étudie lui aussi la dynamique forestière des réserves naturelles, notamment dans le Parc national, et depuis peu dans le Sihlwald et les Carpates ukrainiennes. Aujourd’hui, la Chaire d’Ecologie forestière de l’EPF Zurich, l’Institut fédéral de recherches WSL et l’Office fédéral de l’environnement se rejoignent dans un projet commun de recherche orienté sur le long terme.

Objectifs

Les objectifs sont les suivants:

  • Evaluer d’une part les données disponibles sur l’évolution de la forêt dans les 39 réserves forestières naturelles de l’EPF et en communiquer les résultats au niveau national et international.
  • Développer d’autre part une méthode standardisée et pratiquable pour un suivi des forêts naturelles suisses. Dans ce cadre, l’observation d’une partie des réserves de l’EPF se poursuit.

Chaque nouvel inventaire accroît la valeur des séries temporelles de données saisies jusqu’ici. D’autres réserves sont intégrées dans le programme d’observation conçu à cet effet.

Livre: Réserves forestières naturelles: 50 ans d'évolution naturelle dans la forêt suisse (en Allemand). Le livre évalue la dynamique naturelle dans les forêts suisses depuis 1960. Qu'est que la différence entre la forêt naturelle et la forêt exploitée? Dans quelle mesure les forêts exploitées s'approchent-elles au statut de la forêt vierge? Le livre présente les résultats de 50 ans de recherche dans les réserves forestières naturelles et portraite 14 réserves en Suisse.
       
logo_wsl   logo_eth logo_bafu

 

Spacer