Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Informations sur le WSL

Si vous souhaitez de plus amples informations, n’hésitez pas
à nous contacter à l’adresse web@wsl.ch.

Liens

Diversité des forêts – diversité des fonctions

Waldökosysteme

La forêt produit du bois, filtre les polluants atmosphériques, protège l’eau potable, fixe le carbone et représente un trésor de biodiversité. Qu’il s’agisse de hêtraies verdoyantes, de châtaigneraies marquant le paysage ou de forêts de montagne riches en espèces, ce sont toujours des écosystèmes complexes dans lesquels interagissent des milliers d’espèces de plantes, d’animaux ou de champignons. Le WSL y étudie l’influence du sol, de l’eau, de l’air et du climat sur la croissance et le développement des écosystèmes forestiers. Il mène ces projets en partenariat avec d’autres instituts de recherches fédéraux ou cantonaux.

Impacts du changement climatique et des aléas naturels

Le WSL s’intéresse tout particulièrement aux impacts des tempêtes, des incendies et des avalanches sur la régénération des forêts et la biodiversité, ainsi qu’aux conséquences des changements climatiques sur la forêt. En Valais par exemple, de nombreux pins dépérissent lors des années de sécheresse, alors que les chênes pubescents progressent. Dans les forêts abandonnées du Tessin, on voit apparaître des espèces ligneuses et des palmiers à feuillage persistant et aimant la chaleur. Certaines espèces invasives commencent même à détrôner les espèces indigènes. Le WSL analyse les effets du climat et de l’exploitation sur les arbres et les forêts, notamment en observant les modifications des cycles de substances nutritives. Les nutriments et les polluants déposés en forêt ainsi que le processus de décomposition des feuilles, des aiguilles et du bois mort jouent ici un rôle important. Les résultats de ces recherches permettent de définir des stratégies de gestion durable pour l’économie forestière et la protection de la nature, et de proposer des conseils pratiques et des offres de formation continue.

Exploiter le bois, conserver la forêt, protéger le sol

La pratique forestière désire savoir comment exploiter au mieux la forêt, notamment son bois, de façon rentable, sans prétériter pour autant les autres fonctions de la forêt telles que la détente, l’habitat pour la flore et la faune, la protection de l’eau potable ou celle contre les dangers naturels. Le WSL étudie par conséquent l’état et l’évolution de la forêt suisse ainsi que ses possibilités de gestion par l’homme. A cet effet, il suit des placettes forestières sous l’angle de la productivité, pour certaines depuis plus de cent ans. Simultanément, il utilise les modèles informatiques les plus modernes et effectue des relevés complexes, comme l’Inventaire forestier national. Les praticiens bénéficient des connaissances acquises sous forme de logiciels ou de plates-formes Internet, de publications ou de cours. Le WSL s’exprime concrètement sur des thèmes tels que la protection du sol lors de la récolte des bois, l’optimisation économique de la chaîne de production du bois, le potentiel d’utilisation du bois-énergie ou l’évaluation de la valeur récréative des forêts.

Etudier les racines

Les processus souterrains, où interagissent racines, champignons, bactéries et sol forestier, occupent une place de plus en plus grande dans la recherche forestière. Les cycles du carbone et de l’azote, qui dépendent fortement des températures et des précipitations, y sont primordiaux. Au regard des changements climatiques, les études menées depuis plus de 50 ans sur le site expérimental du Stillberg, près de Davos, livrent des résultats extrêmement précieux. Dans ce lieu à la limite supérieure des forêts, les jeunes arbres réagissent de façon particulièrement sensible. Les arbres plus anciens fournissent également des informations liées au climat car leur bois stocke des données sur l’environnement. Avec son laboratoire de dendrochronologie – le deuxième au monde par la taille –, le WSL contribue activement au débat international sur les questions climatiques.

 
 
 
 
 
 
 
 

 

Spacer