Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Contact

Publication (en allemand)

Eidg. Forschungsanstalt für Wald, Schnee und Landschaft WSL (Hrsg.) 2013:

Bodenschutz im Wald: Ziele - Konflikte - Umsetzung. Forum für Wissen 2013.

WSL Ber. 6: 116 S.

Articles sur foretinfo.net

Protection des sols

Le sol assure de nombreuses fonctions. En tant qu’habitat d’innombrables plantes, animaux, micro-organismes et champignons, il est également vital pour les êtres humains. Il stocke, filtre et régule les flux de l’eau et des éléments qu’elle contient, et représente ainsi une interface essentielle pour le cycle biogéochimique des éléments, notamment celui du carbone. Ces fonctions du sol sont menacées en raison de l’effet de l’exploitation par l’homme et de la pollution de différentes origines. Les recherches sur la protection des sols concernent les principaux dangers qui menacent les sols, leurs effets sur les fonctions du sol et donc sur sa fertilité.

Fonctions du sol et atteintes portées au sol

Bodenschutz Schulung
Fig. 1: Formation sur le thème de
la protection physique des sols
en collaboration avec les cantons.
Photo: Marco Walser (WSL)
 
Fahrspur
Fig. 2: Ornières formées par un engin
forestier lourd après plusieurs
passages dans un layon de débardage.
Photo: Marco Walser (WSL)

La protection des sols est définie dans la Loi suisse sur la protection de l’environnement à travers la conservation durable de la fertilité du sol. Appliqué à la forêt, cela signifie que la capacité de conservation d’une forêt, en tant que biocénose typique pour sa station, doit être garantie de manière durable par le rajeunissement naturel. La croissance racinaire d’essences forestières adaptées à la station ne peut être restreinte que par des limites naturelles. L’activité biologique du sol doit aussi permettre la décomposition sans entrave des débris végétaux en fonction des conditions de station.

Les principaux dangers qui menacent la fertilité du sol définie pour la forêt, et qui sont au cœur des recherches sur la protection des sols, sont la compaction due à l’usage d’engins forestiers lourds, la contamination par des polluants, les changements climatiques et leur impact sur la matière organique du sol, ainsi que les modifications du sol dues aux changements d’occupation des sols.

Dans le cadre de nos recherches actuelles et futures, nous étudions en laboratoire et sur le terrain l’impact d’engins forestiers sur les caractéristiques et les fonctions du sol ainsi que sur leur régénération. Nos travaux concernent également les aspects suivants:

  • la cartographie des risques d’érosion et de glissements de terrain,
  • la quantification des risques écologiques (par exemple pour la protection contre les crues),
  • les relations entre les pores du sol et la répartition des racines,
  • les relations entre les changements d’occupation des sols (par exemple par la reforestation, l’exploitation de la litière ou l’épandage de cendres) et les caractéristiques chimiques du sol,
  • les échanges gazeux entre le sol et l’atmosphère en relation avec la compaction.

En outre, nous sommes responsables de la gestion de la banque de données pédologiques, que nous enrichissons de données sur la chimie et la physique des sols en rapport avec la protection des sols. La banque de données pédologiques est un instrument important pour définir les indicateurs de l’état et des fonctions des sols.

Bodenkarte Ermatingen Versuch mit Holzasche auf Waldboden
Fig. 3: Cartographie des types d’ornière, déterminés en fonction du degré de déformation, et du risque de compaction. Cette carte sert à planifier les interventions des engins forestiers.
Graphique: Peter Lüscher (WSL) / Stéphane Sciacca
Fig. 4: Dans ce dispositif expérimental, des cendres ont été épandues pour étudier leur effet sur la biologie du sol. Les quantités sont proportionnellement équivalentes à 8 tonnes par hectare.
Photo: Stephan Zimmermann (WSL)

 

Spacer