Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Rapport annuel 2015

Pour se conformer aux nouvelles prescriptions fédérales de comptabilité, le WSL publie désormais son rapport annuel conformément à IPSAS (International Public Sector Accounting Standards). Il est constitué de trois parties :

  1. Rapport annuel (explication concernant la Corporate Governance et l’évolution de l’activité)
  2. Rapport financier
  3. Annexes au rapport financier

Pour respecter le plurilinguisme suisse, le rapport contient des textes en allemand, en français et en italien.

Eidg. Forschungsanstalt WSL (Hrsg.), 2016:
Geschäftsbericht der Eidg. Forschungsanstalt WSL 2015.

WSL Ber. 43: 85 S.

Indicateurs

Finances

Normes de comptabilité

Les comptes annuels du WSL sont rédigés depuis le 1er janvier 2015 conformément à la norme IPSAS. Il s’agit d’un changement de modèle passant de la comptabilité de caisse (cash accounting) à la comptabilité de charges et de recettes de l’exercice (accrual accounting). Pour pouvoir cependant effectuer une comparaison avec l’exercice précédent, les chiffres de 2014 ont été recalculés avec IPSAS.

Compte de résultat

Les revenus du WSL ont augmenté de 5,8 millions de francs par rapport à 2014 (+7 %) et atteignent en 2015 83 millions. La contribution de la Confédération (financement et immobilier) a augmenté de 2,6 millions par rapport à l’exercice précédent (+5 %) et constitue, avec 54 millions, une proportion de 65 % du revenu d’exploitation. Par rapport aux comptes 2014, les fonds secondaires et fonds de tiers ont été plus importants. Les revenus des fonds secondaires et financements externes s’élèvent à 27 millions, ce qui correspond à environ 32 % du résultat d’exploitation.

Le résultat de l’exercice s’élève à 7 millions. Il s’est amélioré de 4,7 millions par rapport à l’exercice 2014 (2,3 millions). Les recettes d’exploitation ont progressé plus fortement que les charges d’exploitation, ce qui a contribué à un meilleur résultat pour l’exercice 2015.

Les charges d’exploitation étaient de 76 millions en 2015. Les charges de personnel ont augmenté d’un demi-million (+1 %) par rapport à l’année précédente. La plus grande partie des charges d’exploitation (74 % ou 56 millions) concerne le personnel.

En milliers de CHF
2014 2015
Subvention de la Confédération 
  51'339
53'897
Contributions scientifiques, mandats de recherche et prestations scientifiques
  23'376
26'713
   Fonds national suisse (FNS)   3'706 5'466
   Commission pour la technologie et l’innovation (CTI)   284 437
   Recherche Confédération (recherche de l’administration)   15'772 17'609
   Programmes-cadres européens de recherche (PCR)   1'075 573
   Recherche orientée économie   789
969
   Autres moyens tiers orientés projets
  1'751
1'658
Donations, legs et autres revenus   2'655
2'527
Recettes d’exploitation   77'370 83'136
Charges de personnel   55'760
56'260
Autres charges d’exploitation    17'446 17'815
Amortissements    1'216 1'093
Charges de transfert   705
830
Charges d’exploitation   75'126 75'999

Résultat financier

  30 -179
Résultat de l’exercice   2'274  6'959

Personnel

En 2015, les 432,1 postes à temps complet (FTE) sont distribués sur 496 contrats de travail (CT). La proportion de collaborateurs scientifiques (FTE) dans le personnel s’élève à 56,8 %. La proportion de femmes est de 34,9 %, avec 173 collaboratrices. Quinze jeunes effectuent un apprentissage au WSL.

 

Nombre de personnes 2015*

Hommes

  Femmes


Total
 
  CT
 FTE
   CT FTE
  CT
FTE
Personnel scientifique
 185 168.3
  96
77.1
   281  245.4
Collaborateurs techniques  113 104.5
  35
26.5
   148  131
Collaborateurs administratifs  14 12.2
  38
28.5
   52  40.7
Apprentis
 11 11
  4
4
   15  15
Total  323 296.0
  173
136.1
   496  432.1
* sans les collaborateurs payés à l’heure

27 % des collaborateurs viennent de l’étranger. Parmi ceux-ci, un sur deux est originaire d’Allemagne. Les collaborateurs étrangers viennent de 25 pays différents. Sur le plan linguistique, l’allemand est la langue maternelle de la plupart des collaborateurs (87 %). La proportion de francophones est de 4,2 %, d’italophones de 2,4 % et d’anglophones de 3,6 %.

Pour encourager la collaboration scientifique avec les chercheurs étrangers, le WSL a lancé en 2014 un programme « Visiting Fellows ». Cette offre du WSL est destinée aux chercheurs de pointe internationaux avec déjà une longue carrière qui désirent passer une période au WSL et collaborer avec ses chercheurs. Quatre scientifiques invités de différents instituts d’Amérique du Nord ont travaillé en 2015 au WSL.

Dans le domaine de la relève et de l’égalité des chances, le WSL propose une large gamme d’activités. Le WSL soutient les jeunes chercheurs, parfois individuellement avec des conseils et un suivi, mais aussi en permettant aux doctorantes et postdocs une participation au programme d’encouragement des femmes du domaine des ETH « Fix the leaky pipeline ». Le « WSL-PhD-Club », initiative interne, s’adresse aux jeunes chercheurs des deux sexes. Les échanges sociaux et les formations continues ont été complétés par une journée des carrières qui a joui d’un grand succès, et qui a présenté les possibilités offertes au sein et à l’extérieur du monde académique.

Le WSL s’engage à ce qu’un nombre important de jeunes gens puisse entrer dans une carrière universitaire ou professionnelle dans le domaine MINT : parfois directement, notamment avec la visite en 2015 de 40 enfants et jeunes qui ont visité le WSL et le SLF lors de la journée Futur en tous genres ; mais aussi indirectement, avec pour la première fois au SLF des modules pour la formation des maîtres et enseignants du gymnase.

Publications du WSL

Un indicateur important pour la recherche est le nombre de publications. Il existe plusieurs types de publications : publications ISI (Institute Scientific Information), non ISI avec revue et articles de vulgarisation. Les publications ISI sont des contributions scientifiques revues par les pairs dans des journaux, indexées dans une banque de données internationale et évaluées de manière bibliométrique.

En 2015, les chercheurs du WSL ont publié 411 articles ISI, 58 % de plus qu’il y a 5 ans. Le nombre de publications dans des revues non ISI avec revue s’est élevé à 102 en 2015. Sont également parus 449 articles de vulgarisation des collaborateurs du WSL, destinés aux praticiens.

 
Nombre de publications 2015
2014 2013
2012
2011
Publications ISI   411
405 363 308
260
Publications ISI avec nouvelle méthode*
  0
0
0 17
38
Publications non ISI avec revue
  102
72 137 74 126
Articles de vulgarisation   449
378
276
264
235
Total 962
855
776
663
659
*Publications indexées par Web-of-Science qui n’étaient pas prises en compte précédemment dans la banque de données du WSL.

L’augmentation très nette au cours des dernières années des publications scientifiques, dont un grand nombre dans les meilleures revues du domaine correspondant, le doublement des citations en seulement cinq ans, mais aussi en proportion le grand nombre d’articles de vulgarisation et la présence importante de nos chercheurs dans les médias sont des indications claires de l’intérêt de nos travaux, et de son appréciation aussi bien par la science que par la société.

 
 

 

Spacer