Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Site d’essais de chutes de blocs à St-Léonard (VS)

Un nouveau site d’essais de chutes de blocs a été installé en Valais, dans la carrière MTA de St-Léonard. Il a pour buts de vérifier les processus lors de chutes de bloc et d’étudier le comportement d’un nouveau système souple de filets de protection.

Steinschlag in St. Leonhard    
KTI-Attenuator Block T3    

Ce site, d’une conception très particulière, est composé d’une rampe d’accélération de 20 m de hauteur et d’un système de libération automatique des blocs. La rampe doit transformer la chute verticale initiale de ceux-ci en une trajectoire horizontale tout en provoquant leur rotation. Ce mouvement peut ainsi représenter la chute naturelle de blocs. Cette installation se situe au sommet d’une paroi rocheuse de 50 m de longueur et de 50° de pente et permet donc de tester des blocs de composition aussi bien artificielle que naturelle.

Des vidéos caméras à haute vitesse filment tout le parcours des blocs

Des vidéos caméras à haute vitesse (jusqu’à 250 images par seconde) sont installées le long de la paroi et permettent de filmer tout le parcours des blocs. Grâces aux données récoltées, on peut analyser leur trajectoire, calculer leur vitesse et leur énergie cinétique. L’utilisation de blocs naturels permet d’étudier l’influence des différentes formes de bloc. Les données permettent aussi de calibrer les programmes numériques de simulation.

Test des systèmes de protection souples

Les systèmes de protection souples testés, appelés "attenuating systems" ou aussi "système hybride", sont une combinaison de barrières souples et de filets écran. Les blocs "capturés" par ce système sont conduits par l’écran au pied de la paroi tout en ayant leur trajectoire et leur vitesse contrôlée.

Pour l’étude de barrières pare-pierres hybrides, l’énergie de départ des blocs et leur vitesse finale sont primordiales car elles permettent de déterminer, en établissant le bilan énergétique, l’effet d’absorption des barrières. Le but de ces tests est, en plus de définir la capacité d’amortissement, d’optimiser la construction aussi bien au niveau de la performance que du matériel. A cet effet, des capteurs de force mesurent les efforts induits dans les câbles principaux des barrières test avec une fréquence de 2'000 Hz.

Contact

 

Spacer