Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

13.10.2015

Le champion d’altitude découvert au-dessus de Zermatt

arole
Perpendiculairement au sol, ce champion mesure 11 cm, mais comme il est un peu tordu, ses pousses mises bout à bout atteindraient 17 cm. Suivant les années, la longueur des pousses varie entre 1,0 et 2,5 cm de long. Ce jeune arole devrait donc avoir environ 10 ans. (Clique sur la photo pour l'agrandir)
 
Mattertal
A l'arrière-plan: Matterhorn, Dent Blanche, Ober Gabelhorn et Zinalrothorn. A plus de 2700 m d'altitude, d'autres aroles poussent dans la partie ensoleillée de la falaise, à gauche sous le replat au centre de l'image. (Clique sur la photo pour l'agrandir)
 
Fundort
C'est grâce au casse-noix moucheté que les graines d'arole, qu'on appelle aussi "pignons", atteignent de telles altitudes. Cet oiseau accumule des graines dans des endroits protégés de la neige et de la pluie, puis oublie certaines cachettes. Mais même en des endroits si escarpés, les jeunes aroles ne sont pas à l'abri de la gourmandise des chamois, qui freinent leur croissance en broutant leurs pousses. (Clique sur la photo pour l'agrandir)
Photos: Urs-Beat Brändli, WSL

Urs-Beat Brändli est tenace, mais il a trouvé à qui se mesurer. Après plusieurs jours d’exploration en montagne, il a découvert l’arbre qui pourrait bien être le champion de Suisse d’altitude: un arole minuscule mais bien campé sur ses racines, à 2765 m d’altitude.

C’est un livre consacré à l'arole et publié en 1909 qui a mis Urs-Beat Brändli, directeur du service scientifique de l’IFN (Inventaire forestier national), sur la piste du champion. L’auteur y mentionnait un arole à 2585 m d’altitude, à Plattje, au-dessus de Saas Fee. Urs-Beat Brändli n’a pas pu trouver l’arbre en question, mais l’analyse de photos aériennes l’a mis sur une autre piste, dans la vallée voisine, en direction de Zermatt.

Des aroles agrippés à flanc de falaise

Après quelques jours de recherche, il y a découvert sur le versant nord du Gornergrat quelques petits aroles à 2745 m sur une paroi rocheuse difficile d’accès. Le spécimen le plus grand atteint 2,2 m avec un diamètre de tronc d’environ 6 cm à 1,3 m de hauteur. Finalement, Urs-Beat Brändli a repéré non loin de là un minuscule exemplaire de 11 cm dans une fissure du rocher sur l’Unterrothorn, à 2765 m d’altitude.

Petit mais pas né d’hier

Une fois ce lutin découvert, comment déterminer son âge? Pas question en effet de le découper en rondelles! Le chercheur a donc compté non pas ses cernes, mais ses pousses annuelles. Les plus vieilles d’entre elles sont à peine visibles, mais il a ainsi pu estimer que cet arole a environ dix ans.

Qui trouvera le nouveau champion?

Depuis l’annonce de cette découverte, de nouveaux records ont été signalés à l’IFN et seront prochainement vérifiés. Toi aussi, ou des adultes dans ton entourage, vous pouvez contribuer à découvrir le nouveau champion de Suisse. Si vous rencontrez un arbre d’au moins 10 cm de haut pendant une randonnée en haute montagne, prenez-le en photo et notez son emplacement. De retour à la maison, remplissez le formulaire en ligne de l’IFN pour permettre aux chercheurs de vérifier votre trouvaille. Bonne chasse!

L’arole, roi de la montagne

L’arole (ou arolle), qu’on appelle aussi pin cembro ou pin des Alpes, est l’arbre qui atteint les altitudes les plus élevées en Europe. Parfaitement adapté au rude climat montagnard, il défie le vent et les intempéries.

Il pousse souvent en bouquets de plusieurs troncs: parfois, c’est parce que la tige d’un jeune arbre a fourché, ou parce que plusieurs graines cachées par un casse-noix ont germé en même temps. L’analyse génétique est le seul moyen de savoir avec certitude ce qu’il en est.

Pour en savoir plus:

 

Spacer