Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Pourquoi les marais ont-ils disparu?

Moore-Animation
Aux XIXè et XXè siècle, de nombreux marais ont été exploités et asséchés.
Cliquez sur le graphique pour démarrer l’animation.
Cartes: Situation et évolution des marais en Suisse. Animation: WSL
 
Drainage
Assainissement/drainage : des ouvriers installent en 1943 des drains en bois pour faire s’écouler l’eau du marais.
Photo: Archive photographique de l’assainissement de la plaine du Rhin, Altstätten, archive  n° 36

La Suisse possédait autrefois de nombreux marais. Les hommes avaient beaucoup de difficultés à exploiter ces zones marécageuses. C’est pourquoi ils les ont peu à peu asséchés.

Les sites marécageux n’étaient pas utiles pour l’agriculture. Les nombreux insectes qu’ils abritaient étaient par ailleurs vecteurs de maladie. En 1850, on a commencé à assainir les marais et marécages de manière intensive, c’est-à-dire à les assécher et à les utiliser pour l’agriculture, ou encore à les couvrir de bâtiments, routes et chemins.

De nombreux bas-marais naturels ont disparu, parce qu’on a canalisé ruisseaux et rivières pour se protéger des crues. Les bas-marais formés sous l’action de l’homme, par exemple après une déforestation, ont été recolonisés par les arbres par manque d’entretien.

Dans les hauts-marais naturels, on a exploité la tourbe pour l’utiliser dans l’horticulture ou comme combustible. Les «carrières de tourbe» ont été fortement exploitées, surtout pendant la Deuxième Guerre mondiale, lorsqu’on ne pouvait pas importer de charbon ou de pétrole.

Les pertes sont irrémédiables

Une fois qu’un marais a disparu, il est impossible de le restaurer. C’est ainsi qu’au cours des 150 dernières années, pratiquement 90% des marais de Suisse ont disparu, comme d’ailleurs dans le monde entier. De nombreuses forêts tropicales marécageuses sont, par exemple, abattues pour planter des palmiers à huile. On utilise en général cette huile comme graisse alimentaire, pour les produits nettoyants, les produits cosmétiques ou le biodiesel.

La protection des marais s’applique en Suisse depuis 1987

La protection des marais en Suisse date de l’Initiative Rothenturm. L’armée voulait alors installer une place d’armes sur une plaine couverte de marais près du village de Rothenturm, dans le canton de Schwytz. Les opposants au projet ont rassemblé des signatures et déposé en 1983 une initiative proposant de protéger tous les marais. Le 6 décembre 1987, le peuple suisse a voté à une forte majorité pour cette initiative.

Par la suite, l’Office fédéral de l’environnement OFEV a fait effectuer un inventaire des marais et sites marécageux à protéger. Par la même occasion, il a prescrit un contrôle périodique du succès des mesures de protection. Ce contrôle est une mission du WSL.

Pour en savoir plus

Questions voisines:

 

Spacer