Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Comment se forme une avalanche?

Gorihorn_Treibschnee
Le vent a fortement travaillé la surface de la neige. Il joue un rôle mportant dans la formation des avalanches.
 
Steile Hänge sind gefährlich
Les pentes raides sont dangereuses. En cas de danger d’avalanches, il vaut mieux se déplacer sur des terrains moins raides.
 
Triebschnee
La neige soufflée s’est accumulée de ce côté de la montagne. Cette accumulation peut très facilement être déclenchée par un amateur de sports de neige.

Gefahrenstellen
Les endroits dangereux (exposition et altitude) sont décrits dans le bulletin d’avalanches.

Un certain nombre de conditions sont nécessaires pour qu’une avalanche puisse se déclencher. Il faut une couche instable (couche fragile), surmontée par une couche en forme de plaque. Le terrain doit être raide (au moins 30 degrés) et une force doit provoquer le déclenchement. Les facteurs suivants sont prépondérants pour la formation des avalanches:

  1. Précipitations
  2. Vent
  3. Température
  4. Manteau neigeux
  5. Terrain
  6. Être humain

La combinaison de ces facteurs influence de différentes manières le danger d’avalanches. Les règles principales sont les suivantes :

  • Neige fraîche + vent = danger d’avalanches
  • Radoucissement rapide et marqué = augmentation du danger d’avalanches à court terme
  • Pour que des avalanches de plaque puissent se former, il est nécessaire que des couches fragiles soient présentes dans le manteau neigeux
  • Plus la pente est raide et à l’ombre, plus elle est dangereuse
  • Les conditions avalancheuses sont importantes, mais c’est le contrôle de soi qui prime, car 90 % de toutes les avalanches lors des randonnées et descentes hors-piste sont déclenchées par l’homme.

1. Précipitations

La neige fraîche ou les précipitations provoquent une augmentation du danger d’avalanches à court terme :

  • Plus la quantité de neige fraîche est importante, plus le danger augmente
  • Plus le vent est fort pendant les chutes de neige, plus la situation est dangereuse
  • Et plus la période des chutes de neige est courte, plus la situation est critique par la suite

2. Vent

Le vent est l’architecte des avalanches de plaques. Il construit les accumulations de neige soufflée. Celles-ci se forment par transport de la neige par le vent. À cette occasion, les cristaux de neige sont réduits mécaniquement en petites particules. Les nouvelles accumulations de neige soufflée sont dangereuses !

3. Température

L’influence de la température sur la formation des avalanches est très complexe, et difficilement prévisible.

4. Manteau neigeux

Le manteau neigeux est constitué de couches formées par l’alternance de périodes de précipitations et de beau temps. Il évolue tout au long de l’hiver. Les conditions météorologiques et les processus de transformation modifient en permanence les caractéristiques de la neige. La structure du manteau neigeux, favorable ou non, est prépondérante pour la formation des avalanches.

Les avalanches de plaques ne peuvent exister que si l’on trouve au sein du manteau neigeux des couches fragiles, surmontées d’une couche épaisse légèrement plus compacte.

5. Terrain

  • Déclivité des pentes

Des avalanches de plaque peuvent se déclencher à partir de 30 % de déclivité. La pente des zones de déclenchement des avalanches de plaque est fréquemment d’environ 35° ou plus. Plus la pente est raide, plus le danger est présent !

  • Exposition

L’exposition indique vers quelle direction le versant "regarde". Elle s’exprime par les points cardinaux nord, sud, est et ouest. L’exposition du versant est importante quand on veut savoir combien de soleil la pente reçoit, et quand ces heures d’ensoleillement se produisent. La solidification du manteau neigeux dépend de ce facteur. Au cœur de l’hiver, un manteau neigeux qui reçoit de la chaleur est plus stable que celui qui ne voit que rarement le soleil. Mais ceci n’est plus valable au printemps, car c’est plutôt les pentes qui reçoivent beaucoup de soleil qui deviennent alors instables en journée.

  • Topographie

La forme du terrain est également importante pour la formation des avalanches. Les endroits dangereux sur un versant peuvent être les arêtes ou les combes. Les bombements sont par contre plus sûrs. En outre, la présence de rochers sur une pente peut grandement faire varier la stabilité du manteau neigeux. Un versant rocheux est plus dangereux qu’un versant herbeux.

6. Être humain

L’homme est souvent l’élément déclencheur d’une avalanche de plaque. Les personnes enfouies sous une avalanche l’ont déclenchée elles-mêmes dans 90% des cas. Une approche prudente permet de réduire la surcharge sur le manteau neigeux.

Pour en savoir plus:

  • Différents  projets de recherche du SLF concernant la formation des avalanches
  • White Risk – White Risk est une application gratuite pour tous ceux qui évoluent en montagne l’hiver en dehors des pistes sécurisées.

Questions voisines:

 

Spacer