Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Birmensdorf, 29.03.2017

Fascinant et grouillant d’insectes: le nouveau livre du WSL

Insektenbuch Wermelinger

Page de couverture (cliquer pour agrandir)
Copyright: Editions Haupt, Berne / WSL

 
Insektenbuch Wermelinger

Contrairement aux apparences, le Syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus) n'est pas une guêpe, mais une mouche, reconnaissable à son vol saccadé. Très commun, il contribue largement à la pollinisation (cliquer pour agrandir).

 
Insektenbuch Wermelinger

La rosalie des Alpes (Rosalia alpina) est protégée dans toute l'Europe. Pour se développer, ses larves doivent disposer durant trois ans de bois mort de hêtre exposé au soleil (cliquer pour agrandir).

 
Insektenbuch Wermelinger

Les ailes du Drepanepteryx phalaenoides de cet habitué des bois clairs imitent à s'y méprendre une feuille morte. Lorsqu'il est surpris, il se laisse tomber à terre, pattes rentrées, et ressemble alors à une faîne de hêtre (cliquer pour agrandir).

 
Insektenbuch Wermelinger
La larve de l'acanthocine charpentier (Acanthocinus aedilis) se développe sous l'écorce de bois de pin encore frais. De tous les capricornes, les mâles adultes de cette espèce ont les antennes les plus longues. Celles-ci peuvent atteindre huit centimètres, soit le cinquième de la longueur totale du corps (cliquer pour agrandir).
Photos: Beat Wermelinger (WSL)
 

Remarque sur les droits d’auteur: L’Institut fédéral de recherches WSL met gratuitement à disposition le matériel iconographique pour l’illustration d’articles de presse liés à ce communiqué. L’importation de ces illustrations dans des bases de données photographiques et la vente à des tiers sont strictement interdites.

Qu’ils rampent ou qu’ils volent, les scarabées, abeilles, punaises et autres libellules abondent dans nos forêts. Vus de près, la plupart d’entre eux fascinent par leur esthétique. C’est pourquoi Beat Wermelinger, entomologiste au WSL, ne se contente pas de les approcher dans le cadre professionnel, il passe également beaucoup de temps à les photographier. Avec les 580 illustrations de son nouveau livre Insekten im Wald, il entraîne amateurs et spécialistes dans le monde chatoyant des insectes.

En forêt, ce ne sont pas toujours les insectes qui attirent les premiers notre attention, et lorsque c’est le cas, c’est souvent en tant que nuisibles ou «bestioles» importunes. Pourtant, de nombreuses petites espèces discrètes jouent un rôle important dans l’écosystème forestier: elles fécondent les fleurs, décomposent le bois mort ou les feuilles, servent de nourriture aux oiseaux, transportent des graines ou des spores de champignons, régulent les organismes nuisibles et créent des habitats.

Beat Wermelinger, entomologiste au WSL, met ce groupe animal extrêmement important pour la forêt, l’environnement et les êtres humains au centre de son livre Insekten im Wald, paru aux éditions Haupt. Il rend hommage à leurs différentes fonctions écologiques et à leur rôle économique grâce à des textes brefs, facilement compréhensibles, illustrés par 580 photos impressionnantes. Ce biologiste, qui étudie les insectes forestiers depuis 25 ans, est aussi un photographe passionné qui a accumulé une archive de plus de 14 000 photos.

Abeilles forestières et larves de mouche cicatrisantes

Beat Wermelinger montre également l’importance des insectes pour les humains, que ce soit en raison des dommages économiques qu’ils causent, comme c’est le cas pour le scolyte typographe, ou des produits utiles comme le miel, la soie, et certains colorants, laques et cires. Il décrit également certains aspects curieux comme l’utilisation de larves de mouches en chirurgie pour accélérer la guérison des plaies. Plusieurs chapitres sont dédiés à des insectes particulièrement importants comme les fourmis forestières, la tordeuse du mélèze ou les ennemis naturels des scolytes. Il décrit également des espèces introduites par des voyageurs ou avec des marchandises, ainsi que le danger d’extinction qui menace les insectes forestiers rares.

Les textes sur les quelque 300 espèces d’insectes et d’araignées et les extraordinaires gros plans de leurs antennes, mâchoires, ailes et pilosités s’adressent aussi bien à des spécialistes qu’aux amatrices et amateurs de la nature.

Beat Wermelinger dirige le groupe de recherche Entomologie forestière à l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL, à Birmensdorf, et enseigne à l’ETH Zurich. Ses recherches se concentrent sur les scolytes et leurs ennemis naturels, la biodiversité, la dynamique des chablis, les changements climatiques et les néozoaires.

Liens (en allemand)

Liens sur l'auteur et ses recherches

Autres liens

Pour en savoir plus: articles parus dans waldwissen.net

Contacts

 

Spacer