Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Organismes nuisibles

Les organismes nuisibles et leurs groupes de risque

Parmi les organismes nuisibles aux plantes, on compte des insectes, des bactéries, des champignons, des virus et des vers filaires (nématodes). Selon le type et le niveau des dégâts que ces organismes peuvent infliger à des plantes saines, ils sont répartis dans différents groupes de risque. 
Pour en savoir plus, voir...

Protection de la forêt suisse

Il existe déjà un centre de compétence pour la protection de la forêt au WSL. En outres, les groupes de recherche "Phytopatologie" et "Entomologie forestière" conduisent des études sur les ravageurs. Le nouveau laboratoire va étendre les possibilités de diagnostic et de recherche. 
www.waldschutz.ch

Liens

Birmensdorf, 11.09.2013

Nouveau laboratoire phytosanitaire national: pour une recherche sécurisée sur les organismes nuisibles

WSL-Pflanzenschutzlabor: Ostansicht
Le nouveau laboratoire - Visualisation Burkhardt+Partner
 
WSL-Pflanzenschutzlabor: Gewächshaus
Serre de haute sécurité - Visualisation Burkhardt+Partner
 
WSL-Hauptsitz in Birmensdorf
Siège du WSL à Birmensdorf ZH
Photo: WSL
 
Asiatischer Laubholzbockkäfer
Le capricorne asiatique - Anoplophora glabripennis
Photo: Doris Hölling (WSL)
 
Droits d’auteur: L’Institut fédéral de recherches WSL met gratuitement à disposition le matériel iconographique pour l’illustration d’articles de presse liés à ce communiqué. Toutes autres utilisations sont reservées.

Birmensdorf, le 11 septembre 2013 – Un nouveau laboratoire spécialisé va contribuer à de meilleures mesures de protection et de confinement des organismes particulièrement dangereux. Des représentants de l’Office fédéral de l’environnement OFEV, de l’Office fédéral de l’agriculture OFAG et de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL ont posé aujourd’hui la première pierre.

Les tronçonneuses rugissent dans le quartier Neuhegi à Winterthour. Pendant l’été 2012, les services forestiers doivent abattre 130 arbres pour éviter la propagation d’un nouveau ravageur: le bois d’emballage de granit d’importation abritait des capricornes asiatiques qui se sont nichés dans les arbres des allées.

De tels organismes nuisibles apparaissent de plus en plus fréquemment, pas uniquement en raison du commerce international des marchandises et des plantes, mais aussi à cause des changements climatiques. Ils peuvent présenter une menace pour les écosystèmes locaux, pour la santé et l’exploitation de la forêt ainsi que pour l’agriculture et la production alimentaire.

De meilleures possibilités de diagnostic et de recherche

Sur commande de la Confédération, le WSL construit actuellement un laboratoire dans lequel seront diagnostiqués, en collaboration avec les services concernés – offices, autorités, institutions de formation et de recherche – les organismes nuisibles pour les plantes, afin d’étudier en toute sécurité les mesures de lutte.

Avec la mise en place d’un laboratoire sécurisé de niveau 1-3, la Confédération complète la série de laboratoires spéciaux au service de la recherche sur les organismes nuisibles particulièrement dangereux. Il en existe jusqu’ici deux en Suisse, le laboratoire Spiez pour la recherche sur les agents pathogènes humains (matériaux et organismes directement nuisibles à l’être humain) et l’Institut de virologie et d’immunologie de Mittelhäusern pour les agents pathogènes animaux.

Le nouveau laboratoire du WSL travaillera en collaboration avec le service phytosanitaire fédéral (SPF), dirigé conjointement par l’OFEV et l’OFAG, pour la lutte contre les nuisibles aux plantes, et sera disponible pour des projets de recherche nationaux et internationaux. Il est conçu et construit par le bureau d’architecture Burckhardt + Partner. Sa mise en service est prévue pour l’été ou l’automne 2014. Les investissements s’élèvent à environ 15 millions de francs, dont 60% pour le WSL, et 40% pour l’OFEV et l’OFAG.

Interlocuteurs

 

Spacer