Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Le laboratoire phytosanitaire du WSL

Labor Ostansicht
Le futur bâtiment vu de l’est (projet)
Gewächshaus
La serre (projet)
Lageplan
 

En collaboration avec l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) et l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), le WSL construit sur le site du siège à Birmensdorf un nouveau laboratoire phytosanitaire de niveau de sécurité 1 à 3. De cette manière, le WSL assiste la Confédération par des diagnostics et des conseils en rapport avec les nuisibles en forêt et dans les campagnes, et utilise ce laboratoire pour la recherche. Ces missions s’effectuent dans le cadre du service phytosanitaire fédéral (SPF).

Les organismes nuisibles et leurs groupes de risques

Dans son nouveau laboratoire, le WSL diagnostiquera et étudiera les organismes nuisibles particulièrement dangereux. Parmi ceux-ci, on compte des insectes, des bactéries, des champignons, des virus et des vers filaires (nématodes) en forêt dehors de la forêt. Il s’agit d’organismes extérieurs aux écosystèmes, pouvant être dommageables aux plantes, et dont le transport et la diffusion dans toute la Suisse doivent être évités. Ces organismes sont répartis en plusieurs groupes de risques:

  • Groupe 1: organismes répandus naturellement dans toute la Suisse
  • Groupe 2: organismes de quarantaine déjà présents en Suisse
  • Groupe 3: organismes de quarantaine et organismes exotiques potentiellement invasifs qui ne sont pas encore présents en Suisse, ou seulement localement.

Pour toute activité sur des organismes à partir du groupe 2, une infrastructure spéciale de sécurité est imposée. L’infrastructure et les procédures de travail sont étudiées pour qu’aucun organisme vivant ne puisse s’échapper.

Des exemples d’organismes dangereux sont le capricorne asiatique, le cynips du châtaignier ou le champignon responsable du flétrissement du frêne.

Le film du chantier: septembre 2013 à avril 2014

De meilleures possibilités de diagnostic et de recherche

La propagation des organismes nuisibles dans nos écosystèmes doit être prévenue par des mesures de lutte et de confinement. Aujourd’hui déjà, le WSL exploite avec le service Protection de la forêt suisse un centre de compétences en matière de protection de la forêt, et effectue des diagnostics de dommages sur le bois ainsi que des recherches phytosanitaires. Par ailleurs, il conseille les associations et entreprises d’exploitation forestière, les services forestiers et les administrations de la Confédération et des cantons.

Jusqu’ici, le WSL ne pouvait pas assumer totalement toutes ces missions. Le nouveau laboratoire phytosanitaire permet non seulement des diagnostics, mais aussi une recherche approfondie en matière d’organismes nuisibles aux plantes. Ainsi, plusieurs organismes peuvent être étudiés simultanément, des cultures de référence peuvent être élevées, et les ravageurs et les plantes atteintes peuvent être conservés en toute sécurité. Cet équipement permet au WSL de développer des méthodes de lutte contre les organismes nuisibles.

Le laboratoire sert avant tout aux groupes de recherche Protection de la forêt suisse, Phytopathologie et Mycorhizes.

Liens

Le projet de construction

Une journée d'information destinée à la population des communes voisines de Uitikon et Birmensdorf s'est tenue le 12 juillet 2012 au WSL. La construction du laboratoire sera achevée dans le courant du deuxième semestre 2014.

 

Spacer