Navigation mit Access Keys

Hauptinhalt

 

Guide de poche des dendromicrohabitats. Description et seuils de grandeur pour leur inventaire

Autoren
Bütler, R.; Lachat, T.; Krumm, F.; Kraus, D.; Larrieu, L.
Erscheinungsjahr
2020
Umfang
58 Seiten
Download
Zitat:

Bütler, R.; Lachat, T.; Krumm, F.; Kraus, D.; Larrieu, L., 2020: Guide de poche des dendromicrohabitats. Description et seuils de grandeur pour leur inventaire. 58 p.

  

Bref résumé

Un arbre-habitat est un arbre qui porte au moins un dendromicrohabitat. Un dendromicrohabitat est une singularité morphologique portée par un arbre et qui est utilisée par des espèces parfois hautement spécialisées, au moins durant une partie de leur cycle de vie. Ils constituent des refuges, des lieux de reproduction, d’hibernation et de nutrition cruciaux pour des milliers d’espèces. Différents évènements biotiques ou abiotiques peuvent créer des dendromicrohabitats: par exemple une chute de pierre qui cause une blessure d’écorce, l’action de la foudre qui entraîne une fente dans le bois ou un pic qui creuse une loge de nidification. Pour certains dendro­ microhabitats comme un nid de vertébré ou un balais de sorcière, l’arbre ne sert que de support. Seules les singularités morphologiques pour lesquelles un lien direct avec des espèces associées est connu sont considérées comme dendromicrohabitats.

Afin de renforcer la biodiversité et donc d’augmenter la résilience d’un peuplement, il est judicieux de connaître les dendromicrohabitats, de les préserver et de les promouvoir lors des interventions forestières.

Ce guide décrit les 47 types de dendromicrohabitats, organisés en 15 groupes et 7 formes. Il contient également les seuils recommandés pour leur inventaire, ainsi que des informations sur la fréquence et la vitesse de remplacement dans le peuplement de chaque dendromicrohabitat.

 

Courts métrages sur les dendromicrohabitats

Les 25 courts métrages suivants sont le résultat d’une collaboration entre l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL), en Suisse, et l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) et le Centre national de la propriété forestière (CNPF), en France. Les contributions individuelles peuvent être sélectionnées en haut à droite de la vidéo [☰].

 
 

Ce guide de poche est une annexe à la suivante Notice pour le praticien:

  

Pour en savoir plus