Navigation mit Access Keys

Mit Satelliten erstmals flächendeckend Lawinen erfasst

Main menu

 

L’hiver 2017/2018 a été marqué par une neige abondante et des avalanches très fréquentes dans les Alpes suisses. Pendant les fortes chutes de neige de janvier 2018, le SLF a ainsi annoncé le degré maximal de danger, le degré 5 (très fort). À ce niveau, il faut s’attendre à un grand nombre d’avalanches spontanées de grande, et même d’exceptionnelle ampleur. 

 

À ce jour, on disposait certes d’informations sur les avalanches qui se sont produites grâce aux signalements d’observateurs ou au survol d’hélicoptères ; elles ne couvraient toutefois pas tout le territoire. Une partie de ces avalanches était numérisée à l’aide de photos mais souvent, seuls le nombre et la taille étaient recensés.

Afin de documenter l’activité avalancheuse en janvier 2018, le SLF a pu, pour la première fois, recourir à des données satellite optiques. Ces relevés portent sur une surface qui correspond à près d’un tiers de la Suisse. Grâce aux photos, Elisabeth Hafner, collaboratrice au SLF, a cartographié les contours de toutes les avalanches des zones où régnait le degré maximal de danger, ainsi que celles des zones limitrophes – 18 737 avalanches en tout. «Les surfaces à l’ombre posent problème. Des structures causées par le vent dans la neige peuvent aussi ressembler à des avalanches sur les images satellite», explique E. Hafner. Malgré tout, jamais auparavant n’ont été effectués des relevés d’une période avalancheuse aussi exhaustifs et précis. Les données offrent une aide précieuse aux services d’alerte aux avalanches, leur permettant de contrôler a posteriori la pertinence de l’estimation du danger. Elles sont aussi utiles à la validation des zones de danger et à des fins de recherche. (Sara Niedermann, Diagonale 1/19)