Navigation mit Access Keys

Protection contre les risques naturels: des barrières en filets au lieu de béton

Menu principal

  

Légers, flexibles et très résistants: les filets pour retenir les laves torrentielles et les coulées de boue n’existent que depuis quelques années. Où peut-on les mettre en œuvre et comment sont-ils conçus et dimensionnés ? Un rapport du WSL, financé par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l’Office fédéral des routes (OFROU), présente les expériences acquises avec les nouveaux types de filets de protection. Il est destiné à assister les autorités, les chefs de projet et les bureaux d’études dans leurs décisions.

 

Après de fortes pluies, il arrive que laves torrentielles – ces énormes masses d'eau transportant terre, graviers et pierres – se déclenchent dans les lits de torrents et déferler dans les vallées. En terrain pentu, des versants entiers peuvent se mettre en mouvement sous forme de coulées de boue. Ces deux phénomènes peuvent dépasser 50 kilomètres à l’heure et ensevelir maisons, routes ou voies ferrées. Dans un pays alpin comme la Suisse, parmi d’autres mesures, les ouvrages de protection réduisent en de nombreux endroits le risque de dommages causés par ces phénomènes naturels soudains et destructeurs. Il s’agit généralement d’ouvrages massifs de maçonnerie ou de barrages en béton armé ou en terre.

 

Les filets de protection sont polyvalents

Une alternative existe pourtant depuis une dizaine d’années : des filets souples de protection, constitués de câbles ou de fils d’acier à haute résistance. Leur installation est moins coûteuse, ils prennent moins de place, s’intègrent mieux dans le paysage et pourraient se substituer à de nombreuses digues de béton, ou les compléter. Une équipe d’auteurs de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL, du canton d’Appenzell Rhodes-Extérieures et de bureaux d’études propose dans un nouveau guide pratique des recommandations pour leur mise en œuvre et leur entretien.

Depuis des décennies, des filets de protection souples ont été mis en place à travers le monde pour protéger contre les chutes de pierres ou les avalanches. Leurs performances ont été considérablement améliorées, ce qui a suggéré qu’ils pourraient également résister aux énormes forces des laves torrentielles et des coulées de boue. En raison de leur flexibilité et de leur structure, les filets de protection sont particulièrement appropriés face à ces dangers naturels. Dans un premier temps, la déformation du filet et les éléments de freinage intégrés absorbent la force des masses en mouvement, puis l’eau s’écoule à travers les mailles, compactant le matériau restant. Ces deux effets augmentent le ralentissement ou la retenue des masses en mouvement.

Dans le cadre d’un projet cofinancé par la Confédération entre 2005 et 2011, une équipe de développement de la société Geobrugg AG à Romanshorn (TG) a optimisé, en collaboration avec le WSL, les systèmes de protection contre les chutes de pierres existants pour les contraintes spécifiques des laves torrentielles et des coulées de boue. Ils ont testé ces nouveaux filets de protection dans une expérimentation à grande échelle dans l’Illgraben près de Loèche (canton du Valais), où les laves torrentielles sont particulièrement fréquentes. Des essais avec des coulées de boues déclenchées artificiellement ont suivi. D’autres fournisseurs ont développé des produits similaires au cours de la même période, parfois également en coopération avec des universités ou des instituts de recherche.

 

Depuis 2007, environ 80 filets de protection contre les laves torrentielles et 30 contre les coulées de boue ont été installés en Suisse. En pratique, leur installation relativement rapide et facile s’est avérée être l’un des plus grands avantages par rapport aux ouvrages en béton. Les composants et les équipements peuvent être transportés par hélicoptère dans des zones difficiles d’accès. Le chantier ne prend généralement que quelques semaines, ce qui les rend également attrayants en tant que mesures immédiates. Plusieurs barrières de filets peuvent être construites les unes derrière les autres pour augmenter le volume de rétention.

Les installations réalisées jusqu’ici ont apporté une expérience précieuse pour l’exploitation et l’entretien de ces constructions. Dans des cas isolés, ces barrières de filets ont subi des dommages, dont l’examen montre quelles les mesures pourraient être prises pour les prévenir et ce qui pourrait être optimisé à l’avenir.

 

Les fortes pluies sont de plus en plus fréquentes

Si le pergélisol fond à la suite du réchauffement climatique et que les fortes précipitations augmentent, les laves torrentielles et les coulées de boue devraient être plus fréquentes et plus intenses. Par conséquent, la mise en œuvre de filets de protection pourrait prouver plus souvent son utilité. «Comme mesure immédiate ou pour protéger une route ou un bâtiment isolé, ces filets peuvent être installés en peu de temps», explique Christoph Graf, géomorphologue au WSL et co-auteur du guide pratique. En outre, les filets de protection pourraient compléter les ouvrages existants ou retenir le bois flotté sous forme de constructions développées spécifiquement pour des besoins locaux. «En raison de leur large éventail d’applications, les filets de protection sont souvent une option intéressante comparée aux ouvrages en béton. C’est pourquoi cette technologie devrait absolument être évaluée lors de l’étude des mesures à prendre dans une zone à risque.»

 

L’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL a participé à la mission confiée par l’Office fédéral de l’environnement OFEV et l’Office fédéral des routes OFROU pour évaluer le potentiel des nouveaux filets de protection d’un point de vue technique, économique et environnemental. L’accent a été mis sur le dimensionnement concret et sur les applications ainsi que sur les avantages et les limites des barrières de filet. Les résultats sont publiés dans le récent rapport du WSL «Praxishilfe Murgang- und Hangmurenschutznetze»(Guide pratique des filets de protection contre les laves torrentielles et les coulées de boue).

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS