Navigation mit Access Keys

Femmes dans la recherche

Menu principal

 

Trois chercheuses du WSL au bénéfice de subventions européennes très bien dotées

Le Conseil européen de la recherche soutient à travers le monde la recherche de pointe en finançant des projets triés sur le volet. Il vient de décerner à une troisième chercheuse du WSL une subvention d'une valeur de plusieurs millions d'euros.

Après Anna Hersperger, spécialiste en recherche sur le paysage, bénéficiaire d'une Consolidator Grant du FNS en 2015, et la glaciologue Francesca Pellicciotti, distinguée par une Consolidator Grant du CER en 2017, l'écologiste Catherine Graham 2018 s'est vu attribuer une Advanced Grant du CER en 2018.

Au WSL, nous encourageons les femmes à occuper des postes de direction existants ou futurs.directionAu WSL, nous encourageons les femmes à occuper des postes de cadres existants ou en projet. Lors de nouvelles embauches, nous privilégions les candidatures de femmes, dans la mesure où ces dernières possèdent les mêmes qualifications que les candidats de sexe masculin.

Veuillez lire aussi l'entrevue avec  "Mme Pergélisol" Marcia Phillips à l'Institut WSL pour l’étude de la neige et des avalanches SLF.

 

Prof. Dr. Catherine Graham

 

Prof. Dr. Catherine Graham travaille au WSL depuis 2016. Ses études portent sur la diversité et les formes des colibris et des plantes des forêts tropicales dont se nourrissent les oiseaux. La Professeure Graham s'intéresse à une énigme centrale de l'écologie, à savoir pourquoi la diversité des espèces et la nature des interactions plantes-animaux sont différentes dans le temps et l'espace. Pour répondre à cette question, elle étudiera les colibris et les plantes à différentes altitudes dans trois régions biogéographiques ayant des histoires évolutives différentes (régions montagneuses du Costa Rica, de l'Équateur et du Brésil). La subvention du CER d'un montant de 2,5 millions d'euros lui permet de poursuivre son projet "Développement de l'écologie prédictive des interactions plantes-animaux dans l'espace et le temps" pendant les cinq prochaines années. Voir la news du WSL du 12.4.2018 (en anglais et en allemand).

Le CER octroie dans le monde entier des subventions de type Advanced Grants  pour des projets de recherche potentiellement révolutionnaires réalisés par des scientifiques reconnus.

 

Prof. Dr. Francesca Pellicciotti

 

La Professeure Pellicciotti a effectué un post-doctorat à l'ETH Zurich. Elle est professeure associée à l'Université de Northumbria au Royaume-Uni et travaille au WSL depuis 2017. Dans le cadre de son projet, elle étudiera le recul des glaciers couverts de débris dans l'Himalaya. Il existe peu de données à ce sujet dans la région, bien que les ressources en eau de millions de personnes en Inde, au Pakistan, en Afghanistan, au Népal et en Chine dépendent de ces glaciers.  Grâce à la subvention de deux millions d'euros, Francesca Pellicciotti emploiera deux doctorantes ou doctorants et un ou une post-doc pendant cinq ans et financera les frais de matériel et de déplacement. Son projet est un développement prometteur de la recherche en glaciologie du WSL. Voir la news du WSL du 8.12.2017 (en anglais et en allemand).

Les subventions de type Consolidator Grants sont accordées à des scientifiques expérimentés pour la mise sur pied d'une équipe afin de réaliser un projet de recherche prometteur.

 

Dr. Anna Hersperger

 

Anna Hersperger travaille depuis 2002 au WSL, où elle dirige le groupe de recherche "Systèmes d'utilisation du territoire".

Bien que la planification locale, régionale et nationale soit pratiquée partout, on sait peu de choses au sujet de l'influence réelle de l'aménagement du territoire sur l'expansion des zones habitées et des infrastructures de transport. Le projet de recherche interdisciplinaire FNS/ERC d'Anna Hersperger vise à rendre cette influence mesurable à l'aide d'exemples de Zurich, Bucarest et Austin (Texas) et à l'intégrer dans des modèles d'utilisation des sols. Il a été doté de deux millions de francs. Voir l'article paru dans le magazine DIAGONALE de juin 2018.

Avec les "SNSF Consolidator Grants", le Fonds national suisse de la recherche scientifique a pallié l'exclusion temporaire de la Suisse du programme de recherche Horizon 2020 – une conséquence de l'adoption en février 2014 de l'initiative sur l'immigration de masse. Ces subventions correspondaient aux ERC / Frontier Research Grants auxquelles les chercheurs suisses n'avaient pas accès pendant cette période.