Navigation mit Access Keys

Écosystèmes de montagne

Menu principal

 

Responsable: Dr. Peter Bebi

Les écosystèmes de montagne sont soumis à des conditions météorologiques très rudes, notamment couverture neigeuse prolongée, périodes végétatives écourtées et perturbations dues à la topologie comme les avalanches, les chutes de pierres et les glissements de terrain. Les écosystèmes montagnards et les espèces d’animaux ou de plantes qui les peuplent sont en général bien adaptés à ces conditions. Mais ils pourraient réagir de manière très sensible à des influences supplémentaires comme une évolution de l’utilisation des sols ou du climat. Le groupe se concentre sur les écosystèmes de montagne en dessous et au-dessus de la limite de la forêt (forêt d’altitude, écosystèmes alpins) et représente l’interface entre les recherches sur les écosystèmes du WSL et les sujets concernant la neige et les avalanches du SLF à Davos.

 

Thèmes

Das Bild zeigt den Blick von oben auf Andermatt  und den darüberliegenden Bannwald. Alle Berghänge sind schneebedeckt, nur direkt über dem Dorf kontrastiert der dunkle Schutzwald mit dem weissen Hintergrund.

Forêts protectrices

Nous étudions comment les forêts nous protègent au mieux des dangers naturels.

Ein Blick in das Dischmatal bei Davos. Im Vordergrund einige einzelstehende niedrige Bäume. Am gegenüberliegenden Hang hat es weiter unten noch geschlossene Waldflächen, während der obere Bereich baumfrei ist.

Forêt de montagne et limite alpine des arbres

Nous étudions dans quelles conditions la limite alpine des arbres se déplace.

Das Bild fokussiert auf einen Felsen des Chörbschhorn bei Davos. In dem schiefrigen Gestein wachsen verschiedene Pflanzen, Flechten und Moose.

Écologie des plantes et biodiversité

Nous étudions les interactions entre les changements climatiques, la neige et la végétation montagnarde.

Das Bild zeigt einen Hang bei Oberiberg (SZ). Der obere Hangbereich ist bewaldet, im unteren Teil liegen Nutzwiesen. Unter dem Wald lassen sich an mehreren Stellen braune Rutschungen erkennen,  die nach unten breiter werden und teils bis zum besiedelten Hangfuss hinunterreichen. Die Rutschungen stammen von dem Unwetter am 20. Juni 2007.

Stabilité des sols

Nous étudions l’influence des plantes et des champignons mycorhiziens sur la stabilité des sols.

 

Infrastructure

Versuchsfläche Stillberg

Afforestation expérimentale du Stillberg

Au Stillberg, nous étudions la croissance des arbres à la limite des forêts et les répercussions des changements entre les arbres, la couverture...

 

POUR EN SAVOIR PLUS