Navigation mit Access Keys

Incendies de forêt

Menu principal

 

Au cours des 30 dernières années, les périodes de sécheresse prolongées sont devenues plus fréquentes, augmentant les risques d’incendie de forêt. Nous recueillons systématiquement les données sur ces incendies et mettons au point des méthodes et des concepts permettant d’évaluer les risques et l’écologie du feu des diverses espèces d’arbres.

 

Quelque 90 pour cent des incendies de forêt en Suisse sont dus à une intervention humaine – imprudence ou acte de malveillance. Toutefois, les périodes de faibles précipitations et de sécheresse extrême, plus fréquentes depuis quelques décennies, augmentent le risque d'incendies.

L'accumulation de biomasse en forêt contribue également au risque d'incendie de forêt: le bois mort combustible, les feuilles mortes ou les broussailles ne sont plus ramassés, mais s'accumulent au sol. Lorsqu’un incendie se déclenche, il peut donc se propager très facilement, surtout en cas de sécheresse prolongée.

Les incendies sont les plus fréquents au Tessin

En Suisse, les incendies sont les plus fréquents au sud des Alpes, c’est-à-dire au Tessin et dans les vallées des Grisons orientées au sud. Ils se produisent typiquement au printemps. C’est à cette époque qu'il fait le plus sec, qu'il y a souvent du foehn et que, et jusqu’à l’apparition du feuillage, le sol forestier n’est pas protégé de l’action desséchante des rayons du soleil.

Dans les vallées des Alpes centrales, notamment en Valais, les forêts brûlent un peu plus rarement – mais en moyenne tout de même 28 fois par an depuis 2000. Ces dernières années, les incendies de forêt se sont également multipliés dans le reste du nord de la Suisse, mais ils restent pour l'instant de faible ampleur.

 

S'armer face aux incendies de forêt

La base de données sur les incendies de forêt SwissFire, un projet de coopération avec l'Office fédéral de l'environnement, nous permet de recenser systématiquement tous les incendies de forêt en Suisse. Cette base de données constitue le socle de la gestion des incendies de forêt –prévention des incendies de forêt, planification de la lutte technique contre le feu, optimisation de la stratégie de lutte contre le feu.

L'évaluation quotidienne du risque d'incendie de forêt est un aspect central de cette gestion. Notre système d'alerte précoce FireNiche aide les autorités dans cette tâche.

Nous observons également les réactions des forêts touchées par le feu: à quelle vitesse la vie revient-elle et comment la biodiversité évolue-t-elle? Enfin, nous identifions les risques consécutifs à un incendie de forêt, par exemple une diminution de l’effet protecteur de la forêt contre les chutes de pierres, l'érosion ou les glissements de terrain superficiels.

 

Thèmes

Incendies causés par la foudre

Dans un climat plus chaud, les incendies causés par la foudre pourraient augmenter. Nous étudions les conditions qui les favorisent.

 

Centre de recherche CERC

Nous élaborons des solutions aux problèmes engendrés en montagne par le changement climatique, les événements extrêmes et les risques naturels.

Forêts protectrices

Nous identifions les caractéristiques d'une forêt qui déterminent son effet protecteur, et comment elles pourraient évoluer avec le changement...

 

Pour en savoir plus