Navigation mit Access Keys

Coopération

Menu principal

 

Le programme LWF fournit, d'une part, des séries de données à long terme et l'interprétation scientifique de celles-ci aux décideurs nationaux et internationaux. D'autre part, le volume et la qualité des données disponibles, ainsi que l'infrastructure moderne de la plateforme de recherche LWF, favorisent la mise en oeuvre de collaborations avec des partenaires nationaux et internationaux.

 

Observation des forêts suisses (ObFS)

Les programmes du LWF, de l'Inventaire forestier national IFN et du service de Protection de la forêt suisse SPOI constituent la base légale pour l'Observation des forêts suisses de l'Office fédéral de l'environnement OFEV (article 37a de l'ordonnance sur les forêts 921.01 (OFo)). Les mesures du programme LWF sont coordonnées dans l'espace et dans le temps et, dans les régions particulièrement polluées, complétées par des sites permanents cantonaux.

Sites "flux"

Les sites "flux" sont équipés de tours de mesure de flux (eddy-covariance) de l'ETH Zurich et du réseau national d'observation des polluants atmosphériques (NABEL). Ils permettent au  programme LWF de faire le lien avec les réseaux d'observation des polluants atmosphériques (NABEL), du climat (GCOS) et des échanges de CO2 (p. ex. ICOS, FLuxNet). Les sites "flux" sont situés à:

Réseaux de mesure nationaux

Les sites de recherche et les méthodes de mesure du programme LWF sont coordonnés avec les réseaux de mesure nationaux suivants:

  • Réseau national d'observation des polluants atmosphériques (NABEL
  • L'observatoire national des sols (NABO
  • Surveillance nationale continue des cours d’eau suisses (NADUF
  • Office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse)

 

 

 

Coopération internationale

A travers le programme LWF, la Suisse participe au programme PIC Forêts, adopté dans le cadre de la convention de l'UNECE sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance (LRTAP) de l'UNECE, et qui étudie l'impact de polluants atmosphériques sur la forêt (SR 0.814.323, Art. 6).

Les quelque 800 sites de niveau II du PIC Forêts, répartis dans toute l'Europe, sont un exemple de coopération internationale s'intéressant à l'étude de problèmes de portée globale.

Grâce aux séries à long terme du programme LWF, la Suisse contribue significativement à l'étude de thèmes globaux au sein des réseaux suivants:

 

POUR EN SAVOIR PLUS