Navigation mit Access Keys

Vallée de l'Alp

Menu principal

 

Comment fonctionnent les torrents de montagne?

 

Pour comprendre le gonflement des torrents pendant les fortes pluies, le transport des rochers et graviers et le mécanisme des crues, rendez-vous dans la vallée de l'Alp. L'institut fédéral de recherches WSL y étudie, grâce à des installations ultramodernes, la formation des torrents et le transfert des masses d'eau et d'alluvions vers la vallée.

 

Lorsqu'il pleut dans la vallée de l'Alp, au pied des deux Mythen, le mauvais temps peut persiste longtemps. L'ascension des masses d'air humide en provenance de l'ouest ou du nord-ouest le long des versants abrupts de Schwyz provoque souvent des précipitations intenses, en moyenne 2200 mm chaque année – trois ou quatre fois plus que dans le Bas‑Valais – qui favorisent une nature luxuriante et variée, des prairies verdoyantes et des forêts touffues à croissance rapide.

Ces particularités climatiques et des flyschs relativement imperméables font de la vallée de l'Alp un site idéal pour les recherches hydrologiques du WSL. Comment l'eau s'infiltre-t-elle dans le sol forestier? Comment se forment alors petits et gros torrents ? Quel rôle jouent la forêt, le manteau neigeux en hiver? Quels volumes de cailloux sont transportés par les torrents? Trois sites expérimentaux doivent apporter des réponses à ces questions et à bien d'autres: le Vogelbach au nord d'Alpthal, le Lümpenenbach et l'Erlenbach près de Brunni.

Une technologie de pointe

Au pied de ces trois bassins versants se trouve une station mesurant en permanence débit et qualité de l'eau. Des appareils bourrés de technologie ultramoderne envoient les données collectées automatiquement par radio à Birmensdorf au WSL. A la station de l'Erlenbach, les graviers apportés par le torrent sont collectés dans un réservoir de retenue, et leur quantité et composition donnent aux chercheurs des informations importantes sur la force des eaux dévalant le bassin. La nouvelle installation de mesure des sédiments d'Erlenbach est équipée de filets spéciaux qui recueillent automatiquement des échantillons des éboulis charriés pendant les crues.

La forêt exerce en montagne une influence particulière sur l'eau, le sol et le sous-sol rocheux. Elle utilise une partie de l'eau pour la croissance du bois et des aiguilles, la stocke dans le sol et agglomère terre et rochers. Par ailleurs, le sol forestier filtre les polluants atmosphériques. Les scientifiques étudient ces phénomènes à long terme, notamment en relation avec les changements climatiques, sur 17 sites forestiers en Suisse. Ces sites constituent le réseau de suivi à long terme des écoystèmes forestiers (LWF). L'un d'entre eux se trouve dans la vallée de l'Alp.