Navigation mit Access Keys

Menu principal

 
 

FireLess2: Prédiction dynamique locale du danger d'incendie

 

Un nouveau système de prédiction dynamique des incendies de forêts permet aux autorités de mieux planifier leur système d’alerte.

Pour prédire les incendies de forêts, on se base généralement sur l’humidité des zones susceptibles de prendre feu obtenue indirectement à partir des données météorologiques des environs. Cependant, chaque type de sol et de forêt réagit différemment aux variations de l’humidité atmosphérique, les calculs ne correspondent donc pas toujours aux conditions locales. Pour répondre à ces désagréments, les chercheurs du WSL à Bellinzone et la société Enveve, spécialisée en télémétrie, ont développé le système Fireless2 qui détermine localement l’humidité de la litière forestière et de l’humus. Dans les forêts, des capteurs au sol et dans le sol sont reliés par radio à une minicentrale à énergie solaire qui transmet en continu les données aux ordinateurs des autorités. Celles-ci peuvent alors se faire une meilleure image – en intégrant également les données météorologiques – des risques encourus.

 
 

Deux ans durant, le WSL a soumis le système à un vaste test pratique. La question essentielle était de savoir si les données recueillies au moyen de capteurs fournissaient des indices fiables sur le danger d’incendie effectif. L’évaluation du danger d’incendie issue de Fireless2 a régulièrement été comparée à celle fournie par la méthode de mesure traditionnelle et mise en relation avec les départs d’incendie réels. Des prélèvements réguliers des sols ont permis d’en déterminer l’humidité effective. Les tests pratiques ont montré que la corrélation entre l’évaluation du système et l’humidité des sols forestiers effective était en partie nettement plus élevée avec Fireless2 qu’avec la méthode conventionnelle. En particulier, les mesures de l’humus et de la litière d’aiguilles ont fourni des résultats très précis. En ce qui concerne la litière de feuilles, la corrélation est semblable à celle de la méthode ordinaire. Toutefois, Fireless2 a plus rapidement pu afficher les tendances, à savoir la diminution ou l’augmentation de l’humidité.

La version originale de ce texte a été publiée sur eth-rat.ch.

Détails du projet

Durée du projet

-

Direction du projet

Dr. Marco Conedera

 

Détails techniques

Communication:  433 MHz pour relier les capteurs avec le point d'entrée, et GSM pour la liaison entre le point d'entrée et la centrale. Un algorithme de détection de collision est appliqué pour identifier et traiter les problèmes de transmission des données.

Sources d'énergie: La batterie interne est rechargée grâce à un panneau solaire. Elle permet de sauvegarder les données pendant un maximum de 30 jours. Une batterie de réserve prend le relais en cas de besoin. Les capteurs sont équipés de batteries individuelles. Ils sont optimisés pour réduire leur consommation d'énergie au strict minimum et fonctionner de manière autonome pendant cinq ans.

Sécurité: Tout les composants du système résistent au vent et sont étanches à l'eau. Les données sont transmises sous forme cryptée.

(fiches techniques en anglais)