Navigation mit Access Keys

Menu principal

 
 

Simulation d’avalanches pour la sécurité des travailleurs des mines de cuivre chiliennes

 

Le 8 août 1944, 102 personnes ont été tuées par une avalanche qui a enseveli le quartier résidentiel de travailleurs d’une mine de cuivre des Andes centrales. Cet accident d’avalanche n’est qu’une des nombreuses catastrophes similaires qui ont endeuillé les bassins miniers au cours du siècle dernier.

Aujourd’hui, les travailleurs ne résident généralement plus sur le site minier. Des avalanches menacent néanmoins toujours les voies d’accès. Lorsque celles-ci doivent être fermées, l’exploitant de la mine subi des pertes financières. Les responsables de la sécurité voudraient donc savoir avec précision si une avalanche est susceptible d’atteindre la route menant à la mine, quels sont les volumes de neige entraînés ou combien de temps il faut pour évacuer la route en cas d’ensevelissement.

Une des plus grandes mines de cuivre au monde, la mine de Codelco Andina au Chili a dès lors chargé le SLF de mettre au point un outil de prévision adapté à ses besoins spécifiques. C’est dans cet optique qu’un doctorant a développé un modèle qui calcule pour la première fois la distance d’arrêt des avalanches de neige mouillée en se basant sur les conditions neigeuses actuelles. Le modèle se fonde sur de nombreuses observations d’avalanches généralement de petite taille et de neige mouillée qui se sont produites dans le voisinage de la mine. Pour que les responsables de la sécurité au Chili puissent utiliser le modèle informatique visant à atteindre leurs objectifs, ils ne doivent pas seulement introduire des valeurs telles que les propriétés du terrain ou les zones de rupture. Des données actuelles relatives à la constitution du manteau neigeux, à la température et à la teneur en eau du manteau neigeux tant dans la zone de rupture que le long du couloir d’avalanche sont tout aussi importantes.

Le SLF a déjà testé le modèle au cours de deux hivers dans la région de la mine Andina. Etant donné que les résultats sont très prometteurs, les responsables de la sécurité intégreront à l’avenir le modèle dans leurs activités opérationnelles.

Détails du projet

Durée du projet

2013 - 2016

Direction du projet

Dr. Perry Bartelt