Navigation mit Access Keys

Contenuto principale

 
 

Subventions dommageables à la biodiversité en Suisse

 

La biodiversité ne cesse de décliner en Suisse depuis des décennies – une tendance qui n’a pu être enrayée jusqu’à présent. Plus d’un tiers de toutes les espèces animales et végétales et près de la moitié de tous les types de milieux naturels sont aujourd’hui en péril. Afin de freiner l’appauvrissement de la diversité naturelle, l’État finance de nombreux instruments, mesures et programmes de conservation. Cependant, par de multiples moyens, il autorise en même temps des activités qui portent un préjudice direct ou indirect à la biodiversité, dans la mesure où, par exemple, des écosystèmes sont supprimés, pollués, perturbés ou fragmentés. La présente étude a identifié 162 subventions dommageables à la biodiversité et fournit des recommandations sur la manière de les abolir ou de les réformer.

 

La méthode

En se fondant sur l’état des principaux milieux naturels de Suisse, nous avons identifié les facteurs néfastes à la biodiversité. Ces facteurs peuvent être classés en huit secteurs économiques, examinés du point de vue des subventions et des incitations financières : transports, agriculture, sylviculture, production et consommation d’énergie, développement urbain, tourisme, épuration des eaux usées et protection contre les crues.

 
 

Télécharchement