Link zu WSL Hauptseite Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL
 

Comment les arbres font-ils pour pousser sur les rochers?

Föhre aus Felsen, Tent Rocks National Monument
Dans le Tent Rock National Monument (Nouveau-Mexique, Etats-Unis), ce pin pousse dans une fissure du rocher.
Photo: M. Kaennel Dobbertin, WSL
 
Tanne auf Baumstrunk
Un jeune sapin pousse sur un tronc d’arbre moussu.
Photo: WSL

Comment un arbre peut-il pousser sur un rocher? Ne serait-ce pas plus simple de s’épanouir sur le sol de la forêt?

Propagation des graines

Les arbres se reproduisent grâce aux graines qui se développent après fécondation (pollinisation des fleurs). Les graines des conifères sont dans les cônes, celles des feuillus dans leurs fruits (noyaux ou pépins) et dans leurs baies. Chez les hêtres, il s’agit de faines, chez les chênes de glands, chez les châtaigniers de châtaignes, etc.

Ces graines peuvent être transportées par le vent ou par les oiseaux en des endroits où on n’imaginerait pas qu’elles puissent germer. On peut citer entre autres des cailloux couverts de mousse ou encore des fentes dans les rochers. Parfois, on observe de jeunes arbres sur d’anciens troncs (bois mort).

Seules quelques-unes des graines arrivent à germer. Pour pousser, elles ont besoin de beaucoup de lumière, mais aussi d’un sol riche en nutriments, car les jeunes arbres doivent se développer et affronter d’autres plantes qui elles aussi ont besoin de lumière, d’eau et de nutriments.

La plupart des jeunes arbres préfèrent un environnement chaud et lumineux

Les petites buttes, les pierres moussues, les vieux troncs ou les rochers dépassent, au moins en partie, de la végétation luxuriante au sol. C’est pourquoi la lumière et la chaleur parviennent plus facilement en ces endroits. C’est ce que les jeunes pousses préfèrent car elles s’y développent mieux qu’en des lieux plus frais, à l’ombre. Il n’est donc pas rare d’y voir de petits arbres: on peut même dire que les jeunes arbres pourront ici plus facilement s’imposer contre la concurrence d’autres plantes

C’est surtout dans les forêts de montagne que les jeunes épicéas choisissent ces endroits pour pousser. Les pins croissent également dans des lieux exposés car ils sont peu exigeants et robustes. Cette essence a quand même besoin d’un sol sableux, alors que les épicéas demandent un peu d’humus et des composants argileux.

Les arbres qui poussent sur des rochers cherchent un chemin vers les nutriments (eau et minéraux) stockés dans le sol, par extension de leurs racines. Les rochers sont souvent parcourus de fentes et fissures qui permettent l’accumulation d’un sol où les racines trouvent leurs nutriments.

Au WSL...

... nous étudions comment les forêts d’épicéas se rajeunissent. Leur rajeunissement est un processus important car, en altitude, ces forêts servent entre autres à la protection contre les avalanches. Lorsque des incendies, des avalanches ou des tempêtes détruisent des forêts de protection, l’homme doit rapidement intervenir pour qu’elles puissent rapidement servir à nouveau de rempart face aux dangers naturels. Les catastrophes naturelles peut même avoir un impact positif sur la diversité dans la forêt d’épicéas subalpine. En effet, de nouvelles cconditions de croissance (lumière, précipitations, chaleur) apparaissent ainsi, tout du moins temporairement, de telle sorte que différentes espèces de plantes peuvent se développer.
- Par ailleurs, des essais de reforestation dans des environnements extrêmes sont effectués à Davos, à la limite supérieure de la forêt alpine. > Site expérimental d'afforestation du Stillberg

Pour en savoir plus

Questions voisines:

 

Spacer