Navigation mit Access Keys

Menu principal

 

Les ennemis naturels des scolytes

Auteurs
Année de parution
2021
Collection
Notice pour le praticien 67
Taille
12 pages
Télécharger
Citation:

Wermelinger, B.; Schneider Mathis, D., 2021: Les ennemis naturels des scolytes. Notice pour le praticien, 67. 12 p.

 

Cette publication est également disponible en allemand.

 

Bref résumé

Les scolytes font régulièrement parler d’eux lorsqu’ils pullulent et qu’ils entraînent le dépérissement d’arbres à grande échelle. Leur pullulation ne se fait toutefois pas sans obstacle. Environ 300 espèces différentes d’ennemis naturels les tiennent en échec, coléoptères prédateurs et guêpes parasitoïdes notamment. La plupart vivent – à l’image de leur proie – de façon discrète sous l’écorce et y régulent les populations de coléoptères. 

Parmi les 112 espèces de scolytes présentes en Suisse et les quelque 300 identifiées en Europe, seule une bonne dizaine infeste à vaste échelle les arbres vivants. Parce qu’elles peuvent occasionner des pertes économiques, ces espèces sont classifiées comme ravageurs. Les scolytes jouent toutefois un rôle écologique déterminant lors de la dégradation du bois fraîchement mort ou lors de l’aménagement d’habitats dans leur ensemble. Ils sont de ce fait des composantes essentielles de la dynamique naturelle à long terme, notamment dans les forêts de résineux. En raison de l’impact économique des espèces nuisibles, des études exhaustives ont été effectuées sur les facteurs naturels de leur régulation, en particulier sur le rôle joué par les pics, les coléoptères et mouches prédateurs, ainsi que par les guêpes parasitoïdes. Les principaux prédateurs, parasites et pathogènes («ennemis naturels») sont présentés par la suite et leur impact est décrit.

 

Pour en savoir plus