Navigation mit Access Keys

Monitoring des habitats grâce aux insectes: avec «Fauna Indicativa», c’est bientôt chose faite

Menu principal

 

Certains l’aiment sec et chaud, d’autres humide et ombragé: vis-à-vis de leur habitat, les insectes ont – à l’image des plantes – des exigences spécifiques. Depuis longtemps déjà, on se sert des plantes comme d’indicateur des conditions stationnelles. Du fait d’une succession plus rapide des générations, les insectes réagissent plus vite aux modifications. Ils peuvent par là même compléter les relevés de végétation.

Une première: en collaboration avec des experts, des chercheurs du WSL ont dressé un tableau synthétique des exigences et propriétés biologiques – taille du corps et période d’apparition des imagos par exemple – de l’ensemble des libellules, sauterelles, carabidés et papillons diurnes présents en Suisse. Cette «Fauna Indicativa» permettra à l’avenir d’utiliser les données sur les insectes de façon plus simple et plus standardisée, afin de décrire l’état et les modifications des habitats en Suisse. L’OFEV a soutenu ce projet. Le rapport est disponible au WSL et les tableaux numériques chez info fauna CSCF. (Lisa Bose, Diagonale 2/17)