Navigation mit Access Keys

Enquête sur la transition énergétique: la population veut être plus impliquée dans la planification des installations

Menu principal

 

La population suisse a nettement dit oui à la Stratégie énergétique 2050. Mais lorsque des sites potentiels sont proposés – par exemple pour des éoliennes –, nombreux sont ceux qui font preuve de scepticisme. Comment la population envisage-t-elle concrètement la mise en œuvre de la transition énergétique dans son cadre de vie le plus proche? Le WSL a étudié cette question dans douze communes au nord-est de Berne.

 

Dans ce but, Stefanie Müller, géographe, a mené une enquête. Elle souhaitait savoir dans quelle mesure les habitants de la région étaient satisfaits de leur participation à la planification des installations d’énergie renouvelable. Elle voulait aussi découvrir comment ils se représentaient la modification de leur habitat du fait de l’introduction d’installations destinées à produire de l’énergie renouvelable. La chercheuse a alors innové: elle a demandé aux personnes concernées d’utiliser un système d’information géographique, et de marquer sur des extraits de cartes numériques les endroits susceptibles d’accueillir des éoliennes. Il fallait dire aussi, en le justifiant, les endroits où aucune énergie éolienne ne devait être produite.

Cinq cent trente personnes en tout ont participé à l’enquête. Elles peuvent, en grande majorité, tout à fait imaginer que leur commune accueille des éoliennes. Mais à condition d’une implication active accrue dans le processus de planification local, pour le choix de la source d’énergie renouvelable par exemple, ou du site de production, ou encore pour l’aménagement concret des installations.

Si l’avis de la population était plus fortement pris en compte dans l’application concrète de la nouvelle stratégie énergétique, les processus politiques et administratifs actuels seraient remis en question. Une participation plus importante et plus précoce des citoyens augmente toutefois les chances qu’à l’avenir, les sources d’énergie renouvelable soient moins considérées comme une interférence dans l’environnement immédiat que comme partie intégrante de celui-ci.
(Reinhard Lässig, Diagonal 2/19)

Enquete energieeolienne »