Navigation mit Access Keys

WSL Page principalePublicationsDIAGONALE: le magazine du WSLThèmes-clésPAYSAGEStatistique suisse de la superficie vers la protection des biotopes

Statistique suisse de la superficie: pas à pas et point par point vers la protection des biotopes

Menu principal

 
 

Un point tous les cent mètres: à l’aide de photos aériennes de swisstopo, la Statistique suisse de la superficie effectue un relevé d’informations sur l’utilisation et la couverture des sols suisses au niveau de 4,1 millions de points. Dans le cadre du Suivi de la protection des biotopes en Suisse WBS, le groupe Télédétection du WSL utilise ce trésor de données pour contrôler l’état et le développement des biotopes d’importance nationale – marais, prairies et pâturages secs (PPS), sites de reproduction de batraciens et zones alluviales. Si buissons et forêt prennent par exemple le dessus sur les prairies sèches, celles-ci perdent de leur valeur.

Dans un premier temps, les chercheurs de l’équipe de Christian Ginzler ont testé la qualité de la représentation des près de 6000 biotopes d’importance nationale par la statistique de la superficie. Pour les bas-marais plutôt vastes ainsi que les PPS, deux tiers des objets sont couverts par un nombre suffisant de points pour émettre des énoncés fiables sur leur état. Chez les hauts-­marais le plus souvent très petits, plus de 35 % des objets ne comprennent en revanche aucun point. Pour eux, ce set de données n’est que partiellement exploitable.

Une comparaison entre les statistiques de la superficie de 1979/85 et 2004/09 a démontré que de nombreux bas-marais et PPS d’importance nationale s’embroussaillaient de plus en plus. Des interventions d’entretien comme le comblement de fossés de drainage a permis toutefois d’obtenir la tendance inverse. L’embroussaillement des bas-marais extérieurs à l’inventaire a du reste été plus important, et dans les prairies aux alentours des PPS, les buissons se développaient davantage que dans les PPS protégés. En résumé: les données de la Statistique suisse de la superficie permettent de reconnaître de telles tendances et d’introduire des mesures d’entretien à temps. (Beate Kittl, Diagonale 2/17)