Navigation mit Access Keys

Structure 3D de la végétation – un nouvel outil la rend accessible

Menu principal

 

Pierre Cothereau, spécialiste en sciences de l’environnement, s’est fixé un objectif particulier dans son travail de master: permettre à tout chercheur qui s’intéresse à la structure de la végétation ligneuse de la modéliser en 3 dimensions pour les régions souhaitées, et ce, même sans connaissance spécifique en télédétection. À cet effet, il a développé le «Vertical Vegetation Structure Classifier» (VVSC). Cet outil SIG répartit la végétation en un maximum de six classes de hauteurs définies par l’utilisateur, et représente l’extrait de paysage choisi sous la forme d’un modèle 3D. Cette modélisation repose sur des données de télédétection (LiDAR) qui reproduisent toute la structure de la surface de l’ensemble de la Suisse. Grâce à l’outil de P. Cothereau, les chercheurs peuvent désormais tirer parti de ce set de données. Les modèles 3D sont importants pour différentes problématiques écologiques. P. Cothereau: «L’un des principaux objectifs du VVSC consiste à montrer aux utilisateurs si les différentes hauteurs de la structure végétale sont connectées dans le paysage.» Le travail de P. Cothereau a suscité un vif intérêt: il a été récompensé par le Young Scholar Award de l’entreprise Esri – l’une des entreprises leader dans la fabrication de logiciels de systèmes d’information géographique – et a pu présenter son projet à San Diego, aux États-Unis, à un public international spécialisé. (Carla Eschmann, Diagonale 2/16)