Navigation mit Access Keys

Bois mort

Menu principal

 

Le bois mort est indispensable à la biodiversité en forêt. Il fournit le gîte et le couvert à un cinquième des organismes forestiers, soit environ 6000 espèces d'insectes, de champignons, d'invertébrés et de plantes.

 

La vie de nombreux oiseaux cavernicoles dépend de la présence d’arbres pourvus de cavités. Les infatigables pics creusent chaque année de nombreux trous dans de vieux arbres. Si de tels «arbres-habitats» n’existaient pas, les cavernicoles ne trouveraient aucun abri propice à leur progéniture. Beaucoup d’autres espèces animales et végétales, comme l’imposant lucane cerf-volant ou le délicat lichen pulmonaire, vivent sur de vieux arbres dépérissants.

Les oiseaux cavernicoles trouvent des cavités pour nicher dans les vieux troncs, et le bois en décomposition dans ces cavités abrite les larves d'insectes spécialistes. Le garde-manger des oiseaux et autres prédateurs d'insectes est ainsi bien rempli, tandis que les champignons tirent leurs nutriments du bois.

Pour conserver la diversité des espèces tributaires des vieux arbres et du bois mort, la disponibilité de ces ressources en quantités suffisantes doit être garantie à long terme. Pourtant, elles sont actuellement souvent trop peu nombreuses dans les forêts exploitées, et de nombreuses espèces dépendantes du bois mort sont aujourd'hui menacées.

 

Vous trouverez sur www.boismort.ch de nombreuses informations sur le bois mort, les organismes qui en vivent, et les possibilités de promouvoir cette ressource.

 

 

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS