Navigation mit Access Keys

Flux de données

Menu principal

 

Avec 25 millions de valeurs enregistrées chaque année, une infrastructure automatisée permettant la transmission de données du terrain à une banque centrale de données est indispensable à un programme tel que le LWF. La gestion de données du LWF inclut la sauvegarde des données brutes, les premiers contrôles de qualité et les outils en ligne permettant une surveillance continue des capteurs en place sur le terrain.

 

Afin de mieux comprendre les écosystèmes forestiers, leur fonctionnement et leur évolution dans le temps, le recueil de données sur de longues périodes est indispensable. Comme la mesure de paramètres écologiques, de par leur nature,  n'est pas reproductible, les données recueillies doivent être documentées et rendues accessibles aux générations futures (cf. LAr, RS 152.1).

Le flux de données LWF en chiffres et en dates

  • 1994 début des mesures
  • 12 séries de mesures permanentes
  • 19 sites d'observation permanente de recherche (hors et sous couvert forestier)
  • Intégration de deux supersites équipés de tours de mesure de flux (NABEL)
  • 25 millions de valeurs par an, à une fréquence variant de la minute à l'heure
  • 30 stations en ligne
  • 5'000 - 15'000 arbres observés chaque année
  • 3'500 analyses chimiques par an

 

Exemple des données météorologiques

Le diagramme suivant montre le flux de données du terrain au produit final, contrôle qualité inclus: