Navigation mit Access Keys

WSL Page principaleNeige et glace

Neige et glace

Menu principal

 

Nous nous intéressons à la neige, à la glace et au permafrost, ainsi qu'à leur importance pour le tourisme hivernal, l'eau potable et l'énergie hydraulique. Nous étudions également les processus de formation des avalanches et le rôle des masses de neige et de glace pour le climat à travers le monde.

 
 

Les glaciers et le manteau neigeux représentent d'énormes réservoirs d'eau saisonniers. Dans le même temps, le tourisme hivernal rend la Suisse très dépendante de la neige. Les changements liés au climat jouent un rôle croissant dans ce contexte. Nos longues séries de mesures aident à les comprendre et à y faire face.

La recherche sur les glaciers en Suisse et à l'étranger

Quelles sont les conséquences de la fonte des glaces et des glaciers sur l'approvisionnement en eau en Suisse et à l'échelle mondiale? Quels organismes sont ainsi mis au grand jour? Nous explorons non seulement les régions polaires, mais aussi les glaciers de haute montagne de l'Himalaya, également appelés «le troisième pôle».

La neige en tant que danger naturel

À l'Institut WSL pour l'étude de la neige et des avalanches SLF, nous étudions comment se forment les avalanches, où elles s'écoulent, à quelle vitesse et avec quelle pression, et comment s'en protéger. Notre bulletin d'avalanches est une base de décision essentielle pour les responsables de la sécurité des domaines skiables et des communes ainsi que pour les amateurs et amatrices de randonnées à ski, de freeride et de raquettes.

La neige en tant que matériau

Notre travail dans les laboratoires frigorifiques et dans le manteau neigeux va de l'étude des métamorphoses de la neige à la détermination des propriétés mécaniques de différents types de neige, en passant par l'élaboration de méthodes et d'équipements pour étudier la structure du manteau neigeux et les simulations informatiques de ce dernier.

Pergélisol: du sol gelé en permanence

Le pergélisol, c’est-à-dire le sol gelé en permanence, recouvre environ 6 % de la surface des Alpes suisses, généralement au-dessus d'environ 2400 mètres d'altitude.  Son dégel peut entraîner des problèmes tels que des coulées de boue ou déstabiliser des constructions, par exemple des ouvrages paravalanches ou des infrastructures de remontées mécaniques. Nous surveillons l'évolution du pergélisol dans le contexte du changement climatique et explorons les processus complexes entre la surface et le sous-sol.

 

Points forts

Glaciers et calottes glaciaires polaires

Nous étudions les régions polaires ainsi que les glaciers des Alpes afin de comprendre les changements climatiques et d’estimer le potentiel futur de...

Le manteau neigeux

Le manteau neigeux, interface entre le sol et l’atmosphère, joue un grand rôle dans le climat local et pour le stockage de l’eau dans les régions...

Sports d’hiver

Pour réussir dans les sports de neige, les performances de l’athlète ne suffisent plus aujourd’hui. Le matériel et les connaissances nivologiques sont...

Avalanches

Les études sur la formation et la dynamique des avalanches et la protection contre leurs effets font partie de nos tâches essentielles.

Neige et changements climatiques

La durée d’enneigement et les hauteurs maximales de neige sont en diminution dans les Alpes. Ce sont surtout des précipitations plus fréquentes sous...

Ressources en eau et énergie

Nous étudions les processus liés aux fluctuations de débit des eaux de pluie et de fonte.

 

Actuel

L’année 2022 a été catastrophique pour les glaciers suisses : tous les records ont été pulvérisés en matière de fonte des glaces.

L'augmentation des températures fait reculer les glaciers, mais les pluies estivales peuvent être tout aussi néfastes, selon une nouvelle étude.

Matthias Huss, glaciologue à l'Institut fédéral de recherches WSL et à l'ETH Zurich, répond aux principales questions.

Le réseau PERMOS a observé un réchauffement continu du pergélisol en profondeur en cours de l'année hydrologique 2021.

 

Publications