Navigation mit Access Keys

WSL Page principaleNeige et glaceGlaciers et calottes glaciaires polaires

Recherche au cœur des glaces éternelles: glaciers et calottes glaciaires polaires

Menu principal

 

Les glaciers des Alpes façonnent notre paysage et jouent un rôle important pour l’énergie hydraulique et l’approvisionnement local en eau potable. Tout comme les régions polaires, ils sont fortement touchés par le réchauffement climatique. Nous étudions ces régions afin de prévoir les évolutions futures.

 

Lorsque les conditions climatiques changent dans les régions polaires, l'ensemble de la planète s'en ressent. Les courants océaniques qui régulent le climat dépendent de l’échange de chaleur entre les régions polaires et tropicales. Le manteau neigeux polaire joue aussi un rôle important dans le climat mondial, car il réfléchit près de 90 % de la lumière du soleil. À titre de comparaison, l’eau de mer renvoie seulement quelque 30 % dans l’univers.

Afin de comprendre les changements climatiques au Groenland, le directeur actuel du WSL, Konrad Steffen, assisté par la NASA et la Fondation nationale américaine pour la science, y construit depuis 1990 un réseau de vingt stations météorologiques automatiques. Les mesures montrent que les températures au Groenland ont augmenté de près de quatre degrés au cours des 25 dernières années, soit plus du double qu’en Suisse.

Au cours de plusieurs expéditions dans la partie la plus australe du continent et au Groenland, nous avons examiné le manteau neigeux antarctique et arctique sous toutes ses coutures. En effet, si nous comprenons comment la neige se transforme en glace, nous pouvons reconstruire l’histoire du climat avec plus de fiabilité que maintenant. À l’aide de stations de mesure automatiques, nous enregistrons les données concernant la météo et les vents dans l’est de l’Antarctique. Nous pouvons ainsi déterminer combien de neige s’est accumulée, et à quel endroit. Toutes ces données alimentent notre modèle de manteau neigeux et de bilan radiatif «Snowpack», et améliorent les modèles climatiques existants.

Fondation du Swiss Polar Institute

Afin d’unir les forces dans le domaine de la recherche polaire, nous avons fondé en 2016 le Swiss Polar Institute avec quatre autres institutions. Le but de cette initiative est d’encourager l’étude des pôles et des régions extrêmes. Le premier projet scientifique a été mené par une équipe de chercheurs internationale autour de l’Antarctique, sur le navire scientifique Akademik Treshnikov, dans le but de mieux comprendre les effets des changements climatiques dans l’océan Austral et pour toute la planète.

La glace disparaîtra bientôt dans les Alpes

Tout comme les masses de glace aux pôles, les glaciers des Alpes sont également très affectés par les changements climatiques: des chercheurs estiment que la glace fondra considérablement jusqu’à la fin de ce siècle. Nous étudions les effets de ce phénomène sur l’approvisionnement local en eau potable et sur l’utilisation de l’énergie hydraulique. À l’aide de modèles numériques, nous simulons également les dangers liés aux ruptures de glaciers et avalanches de glace.

 

Thèmes

Glaciers alpins

Une bonne compréhension du développement des glaciers est essentielle en relation avec les infrastructures hydroélectriques, les ressources en eau et...

Le manteau neigeux dans les régions polaires

Nous étudions la neige et son "vieillissement" dans les régions polaires afin de reconstruire le climat passé et d'améliorer les pronostics.

 

Pour en savoir plus