Navigation mit Access Keys

Menu principal

 

Sylviculture proche de la nature sous le signe des changements climatiques

Année de parution
2017
Collection
Notice pour le praticien 59.1
Taille
8 pages
Télécharger
Citation:

Allgaier Leuch, B.; Streit, K.; Brang, P., 2017: Sylviculture proche de la nature sous le signe des changements climatiques. Notice pour le praticien, 59.1. Birmensdorf, Insitut fédéral de recherches WSL. 8 p.

 

Bref résumé

Dans le sillage des changements climatiques, d'importantes conditions écologiques changent pour la forêt. Les responsables forestiers sont confrontés à la tâche d'identifier et de réduire à temps les risques qui en résultent pour les peuplements forestiers. Avec la sylviculture proche de la nature, il est possible d'adapter progressivement les forêts aux nouvelles conditions. Il s'agit alors de se laisser guider par des principes d'action en sylviculture

Pourtant, le métier du sylviculteur reste largement le même que dans le passé: il demeure fondé sur la sylviculture proche de la nature avec des essences adaptées à la station, sur des peuplements mélangés, structurés verticalement et horizontalement ainsi que sur la haute proportion de rajeunissement naturel. Souvent, dans un premier temps, la gestion passée des peuplements ne devra subir que des adaptations mineures (cf. Streitet al. 2017). Des changements d'objectifs immédiats ne sont pertinents que si la composition actuelle des essences n'est pas en mesure d'affronter le climat futur et qu'elle peut être utilement modifiée par des interventions. En forêt pérenne, les situations clés apparaissent presqu'à chaque intervention alors qu'avec le régime de la coupe progressive, il faut attendre le bon moment, à savoir la phase de rajeunissement du peuplement ou des soins à la jeune forêt. Les principes d'action en vue d'adapter la forêt aux changements du climat ne doivent pas s'appliquer de façon schématique. En raison de la variabilité des situations initiales - stations, essences, structures des peuplements, prestations forestières attendues, etc. - les mesures d'adaptation doivent être définies séparément pour chaque peuplement. Pour cela, il est nécessaire de se représenter les changements potentiels des facteurs de la station, notamment le régime hydrique et la température, et d'examiner soigneusement les aptitudes des essences en place. Ainsi, malgré les incertitudes, il existe de bonnes chances de répartir et de réduire les risques liés aux changements climatiques sur les prestations de la forêt, et même de saisir les opportunités qui se présenteront. d'action.

Série de Notices pour le praticien

La présente Notice marque le coup d’envoi d’une série de Notices intitulée «La Forêt suisse face aux changements climatiques». Elle s’adresse spécialement aux responsables forestiers, les aide à évaluer les risques liés aux changements climatiques et à adapter l’exploitation forestière en conséquence.

 

POUR EN SAVOIR PLUS