Navigation mit Access Keys

Main menu

 

Comprendre la diversité et les fonctions des sols forestiers en Suisse

Publishing year
2021
Series
Notice pour le praticien 68
Size
12 pages
Download
Quotation:

Walser, M.; Köchli, R.; Walthert, L.; Zimmermann, S.; Brunner, I., 2021: Comprendre la diversité et les fonctions des sols forestiers en Suisse. Notice pour le praticien, 68. 12 p.

 

Cette publication est également disponible en allemand.

 

Bref résumé

Les sols forestiers, contrairement à beaucoup de sols agricoles cultivés, ont une structure pratiquement intacte et naturelle, car ils ne sont ni labourés ni fertilisés. Leurs caractéristiques permettent d’une part de reconstituer les processus passés de formation du sol, et livrent d’autre part d’importantes indications sur les propriétés et les fonctions de ces sols. Cela permet de caractériser et d’interpréter le sol sur lequel se déroulent les travaux forestiers (fig. 1).

La plupart des sols forestiers du Plateau suisse se développent depuis quelque 10 à 12 000 ans, c’est-à-dire depuis la fin de la dernière glaciation. Ces processus sont toujours en cours aujourd’hui.

De nombreux sols présentent des couches successives. Les caractéristiques pédologiques de ces strates varient plus ou moins fortement de l’une à l’autre.

Dans la classification des sols, sur la base d’une combinaison de caractéristiques spécifiques, de telles zones sont classifiées en horizons pédogénétiques. La succession de ces horizons permet à son tour de définir les types de sols.

En raison des nombreuses formes de reliefs et de formations géologiques en Suisse, des types de sols (fig. 2) forestiers très divers s’y sont développés sur des espaces restreints.

Les principaux critères utilisés pour apprécier un sol forestier sont ces fonctions (bilan hydrique et minéral, la fonction de filtre et de tampon, ainsi que la fonction d’espace vital pour les organismes vivants).

 
 

Pour en savoir plus