Navigation mit Access Keys

WSL Page principaleDangers naturelsChutes de pierres et glissements

Pentes en mouvement: glissements de terrain, chutes de pierres et éboulements

Menu principal

 

Lorsque des mélanges de terre et de roches se détachent de pentes abruptes, les personnes et les constructions situées dans la vallée sont en grand danger. Nous analysons les glissements de terrain, les chutes de pierres et les éboulements afin d'évaluer les risques et de prévenir les dommages. Nous déplaçons des montagnes en faisant dévaler la pente à de lourdes pierres.

 

Lorsque des mélanges de terre et de roches se détachent de pentes abruptes, les personnes et les constructions situées dans la vallée sont en grand danger. Nous analysons les glissements de terrain, les chutes de pierres et les éboulements afin d'évaluer les risques et de prévenir les dommages. Nous déplaçons des montagnes en faisant dévaler la pente à de lourdes pierres.

Le sous-sol est instable sur six à huit pour cent du territoire suisse, principalement dans l’espace alpin et pré-alpin. Glissements de terrain, chutes de pierres et éboulements menacent. Ces dangers naturels ne sont que peu prévisibles et se produisent souvent à grande vitesse, ce qui les rend extrêmement dangereux pour les vallées. Comme ils déchaînent de grandes forces, les ouvrages de protection ou les mesures de sécurité se heurtent souvent à des difficultés techniques ou sont très coûteux.

Le changement climatique pourrait augmenter le risque de tels événements car la fonte des glaciers et le dégel du pergélisol libèrent les pierres et les blocs de roche de leur emprise glaciale. Si, comme on le prévoit, les fortes précipitations augmentent, les pentes pourraient glisser plus souvent. Nous étudions les mécanismes de ces dangers naturels afin d'améliorer la cartographie des dangers, l'alerte précoce et les mesures de protection.

Rochers, éboulis et boue

Les glissements de terrain se produisent lorsque les sols en pente se gorgent d'eau et se liquéfient quasiment en cas de fortes pluies. Elles représentent un grand danger pour les bâtiments, les routes ou les lignes de chemin de fer. En cas d’intempéries accompagnées de nombreux glissements de terrain, nous étudions les régions touchées afin d’améliorer les cartes de dangers. Nous mettons les données à disposition des scientifiques et des responsables de la protection civile dans notre base de données sur les coulées de boue.

Nous collectons aussi des données expérimentales dans notre laboratoire, où nous simulons des coulées de boue ou examinons, à l’aide d’appareils spécialement mis au point, l’impact de la végétation sur la stabilité des couches de terre.

Les chutes de pierres et de blocs se produisent en principe partout en montagne, et particulièrement souvent là où le pergélisol dégèle. Les scientifiques du SLF mesurent les trajectoires des chutes de pierres en faisant rouler sur les versants de montagne des blocs de roche équipés de sondes de mesure. Ils collectent ainsi des informations sur leur trajectoire, leur rotation et l’impact à l’arrivée. Ces données sont intégrées dans le module «Chutes de pierres» de , notre logiciel de simulation de dangers naturels.

 
 

Thèmes

CCAMM – Changements climatiques et mouvements de masse

Nous élaborons des solutions aux problèmes causés en montagne par le changement climatique, les événements extrêmes et les dangers naturels.

Centre de recherche CERC

Nous élaborons des solutions aux problèmes causés en montagne par le changement climatique, les événements extrêmes et les dangers naturels.

La base de données suisse sur les dommages dus aux intempéries

Depuis 1972, nous recensons sur mandat de la Confédération les dommages dus aux intempéries afin d’estimer les risques.

Base de données sur les coulées de boue de versant

Développée avec l'OFEV, cette base de données regroupe les résultats d’analyses du WSL et des informations sur des événements en Suisse.

La base de données suisse sur les décès liés aux dangers naturels

Nous recensons les décès dus à des dangers naturels déclenchés naturellement depuis 1946.

 

 

Pour en savoir plus