Navigation mit Access Keys

Méthodes de recherche

Menu principal

 

Les méthodes de recherche pour le suivi des réserves naturelles ont été définies de 2006 à 2008. Elles combinent plusieurs méthodes éprouvées.

 

Nous combinons les méthodes appliquées jusqu'ici dans les réserves de l'ETH Zurich, celle de la recherche sur la production forestière du WSL, ainsi que la méthode de relevé de l'Inventaire forestier national. Nous y ajoutons des éléments de programmes similaires menés en Europe centrale ainsi que de nouveaux développements dans le domaine des structures d'habitats.

Il importe de distinguer les réserves à suivi intensif de celles à suivi extensif:

  • Un suivi intensif permet d'émettre des énoncés sur l'évolution des structures forestières et des habitats dans 15 réserves forestières naturelles, qui sont considérées comme autant d'études de cas. Ces énoncés doivent être représentatifs de chacune d'elles.
  • Un suivi extensif dans 34 réserves supplémentaires permet d'évaluer la possibilité de généraliser les résultats des études de cas à suivi intensif. Dans cette optique, on compare les données provenant de stations similaires à suivis intensif et extensif car le nombre d'échantillons, de 20 à 40, est insuffisant dans les réserves à suivi extensif pour donner lieu à un énoncé représentatif de chacune d'elles.

Le suivi se compose des modules suivants:

  • Module de base "documentation générale": informations sur la station, la géologie, le climat, l’historique de la forêt.
  • Module de base "forêt et structures des habitats": il s’agit de comprendre l’évolution naturelle de la forêt dans les réserves forestières naturelles suisses et de l’interpréter en fonction de: a) sa valeur en tant qu’habitat pour les organismes; b) sa proximité avec la nature en comparaison avec les forêts exploitées et les forêts vierges. Nous faisons un suivi de parcelles d’observation permanentes (0,25 à 3,0 ha), associé à un inventaire par échantillonnage (env. 100 échantillons par réserve en suivi intensif, 30 en suivi extensif, cf. figure). Cette méthode d’inventaire par échantillonnage reprend celle du 3e Inventaire forestier national. Nous procédons au relevé du bois mort à terre le long de transects linéaires. Nous inventorions également les structures d’habitat des arbres sur pied comme le bois mort du houppier, les cassures du tronc, les fentes, fissures et trous dans le tronc, de même que les champignons en console et les disques racinaires.
  • Module de base "séries photographiques": illustration de la structure forestière, à des fins de documentation et de mise en œuvre dans le sens de la transmission des connaissances aux praticiens et aux personnes intéressées. Nous faisons environ 10 séries photographiques par réserve à suivi intensif, et 3 pour celles à suivi extensif.
  • Module de base "documentation des événements": nous tenons un agenda des événements notables à partir des informations fournies par les services forestiers locaux.
  • Modules additionnels (à définir plus précisément): documentation de base élargie, âge des arbres, LIDAR / photos aériennes, diversité des espèces d’insectes xylobiontes, de champignons et d’oiseaux.

 

 

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS