Navigation mit Access Keys

L’ADN de pins zurichois vieux de 13'000 ans a été isolé

Menu principal

  

Les pins de l'âge de pierre découverts au pied de la colline de l'Üetliberg à Zurich contiennent des informations passionnantes sur la reforestation après la dernière période glaciaire. Il est toutefois difficile d'isoler le matériel génétique de bois aussi ancien. Un chercheur de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL y est parvenu.

 

Ce fut comme un six au loto lorsque Daniel Nievergelt, technicien au laboratoire de dendrochronologie au WSL, repéra en 2013 plus de 250 vieilles souches d'arbres sur un chantier dans le quartier de Binz à Zurich. Leur datation a révélé que les plus anciens d’entre eux étaient âgés de 14 000 ans. Leurs cernes annuels ont permis de reconstituer le climat après la dernière période glaciaire, lorsque les premiers arbres forestiers ont recolonisé les Alpes. Les scientifiques ont ainsi pu combler une lacune dans l’histoire du climat. Ils espèrent également que l'ADN des arbres leur dira comment la forêt est réapparue sur le Plateau suisse après le retrait des glaces.

L'ADN encore présent dans les pins de Zurich est sévèrement endommagé, une caractéristique typique de l'ADN ancien. Les méthodes de laboratoire modernes permettent certes de le décoder, mais il est extrêmement difficile de s'assurer que l'ADN analysé ne provient pas de végétaux contemporains. C’est ce tour de force qu’a réussi l'équipe dirigée par Christoph Sperisen, généticien du WSL, grâce à un nettoyage minutieux du bois à la lumière laser et à l'eau de Javel, comme le rapporte la revue spécialisée New Phytologist. Les chercheurs ont travaillé dans un laboratoire de salle blanche du WSL spécialement équipé pour de telles investigations.

L'analyse de l’ADN ancien a confirmé que les souches de Zurich étaient celles des pins sylvestres. «Notre prochain objectif est de découvrir comment ces arbres ont réagi aux changements climatiques passés», déclare Christophe Sperisen. La forêt de pins subfossiles s'est en effet développée au cours d'une période caractérisée par des événements climatiques très marqués. Cette recherche contribue à une meilleure compréhension des effets des changements climatiques actuels sur nos forêts.

 

POUR EN SAVOIR PLUS