Navigation mit Access Keys

Guy Parmelin, Conseiller fédéral au SLF

Menu principal

  

Les chercheuses et chercheurs de l’ETH Zurich, de l’EPFL, du PSI, de l’Empa, de l’Eawag et du WSL ont présenté des « Innovations suisses pour la Suisse » aux représentantes et représentants politiques, scientifiques et économiques.

 
Photo 1 de 8
Photo 1 : Guy Parmelin, Conseiller fédéral, chef du DEFR et donc de toutes les institutions du domaine des EPF (ETH Zurich, EPFL, PSI, Empa, Eawag et WSL), a accueilli au SLF des invités du monde politique et scientifique et des administrations. Chaque franc investi dans le domaine des EPF a rapporté plus du quintuple à la Suisse, a-t-il indiqué. C’est ainsi que le domaine des EPF a permis des centaines de milliers d’emplois, et une création de valeur de 13 milliards de francs suisses. Photo: Markus Mallaun, Mallaun Photography
Photo 2 de 8
Photo 2 : L’ETH Zurich a présenté « Cubli », un cube qui se déplace tout seul, et peut ainsi se stabiliser dans une position à priori instable. Les technologies développées pour ce cube pourraient être mises en œuvre pour le déplacement autonome dans des régions très inhospitalières, par exemple sur un astéroïde, ou pour la stabilisation de satellites. Photo: Markus Mallaun, Mallaun Photography
Photo 3 de 8
Photo 3 : Piloter un drone est peu intuitif avec les outils actuels, et demande l’utilisation des deux mains. La « Fly Jacket » de l’EPFL permet un pilotage simple, par mouvements du corps. Les mains sont alors libres, et peuvent par exemple documenter où se trouvent les personnes attendant un secours après une catastrophe naturelle. photo: Markus Mallaun, Mallaun Photography
Photo 4 de 8
Photo 4 : La stratégie énergétique de la Confédération donne une priorité croissante aux énergies renouvelables comme le soleil ou le vent. Le PSI a fait la démonstration des possibilités existantes pour le stockage de l’énergie dans le domaine des énergies renouvelables. Comme ces dernières ne sont pas forcément en phase avec la consommation, les possibilités de stockage – que ce soit pour quelques heures ou pour une saison – sont très importantes. Photo: Markus Mallaun, Mallaun Photography
Photo 5 de 8
Photo 5 : Le bois est une matière première d’origine suisse durable et renouvelable, sous-utilisée en général. L’Empa a montré comment fabriquer, à partir de bois local de sycomore, un matériau qualifié de « Swiss Ebony » et pouvant remplacer ce bois tropical dans la lutherie. Cela freine non seulement la surexploitation sous les tropiques, mais apporte aussi une grande plus-value au bois suisse. Photo: Markus Mallaun, Mallaun Photography
Photo 6 de 8
Photo 6 : Le nombre et le type des éléments du plancton – animalcules et algues minuscules flottant dans l’eau – indiquent si un cours ou un plan d’eau est en bonne santé ou non. L’Eawag a développé un microscope immergé, qui non seulement prend automatiquement des photos du plancton, mais qui classe de manière autonome ces petits animaux et algues grâce à l’intelligence artificielle, et permet ainsi d’économiser un long travail manuel. Photo: Markus Mallaun, Mallaun Photography
Photo 7 de 8
Photo 7 : Pour protéger des dangers naturels les localités et voies de communication dans les régions montagneuses, il faut savoir quelle serait la portée des avalanches, chutes de pierres et laves torrentielles, et quelles forces destructrices elles pourraient engendrer. Le WSL a présenté le programme de simulation numérique RAMMS, qui peut assister les bureaux d’études et responsables de la sécurité dans ce contexte. Photo: Markus Mallaun, Mallaun Photography
Photo 8 de 8
Photo 8 : De gauche à droite : Thierry Strässle (Directeur PSI p.i.) ; Joël Mesot (Président ETH Zurich) ; Janet Hering (Directrice Eawag) ; Jürg Schweizer (Directeur SLF) ; Janet Hering (Directrice Eawag) ; Koni Steffen (Directeur WSL) ; Guy Parmelin (Conseiller fédéral, Chef DEFR) ; Gian-Luca Bona (Directeur Empa) ; Martin Vetterli (Président EPFL) ; Fritz Schiesser (Président Conseil des EPF). Photo: Markus Mallaun, Mallaun Photography
 

POUR EN SAVOIR PLUS