Navigation mit Access Keys

Vue sur la forêt: toutes les photos de l’inventaire forestier national

Menu principal

 

21.03.2019 | auteur : Beate Kittl |  News WSL

 

Hêtraie du Plateau ou pin solitaire dans les Alpes: l’inventaire forestier national (IFN), mené conjointement par le WSL et l’OFEV, a pris environ 30 000 photos dans toutes les forêts de Suisse. Cette banque d’images est désormais accessible sur Internet et permet aux spécialistes et aux profanes d’explorer à loisir et à distance les forêts de Suisse.

  

Les photos destinées à la recherche scientifique peuvent elles aussi être belles. Photos: IFN/WSL

 

La Suisse compte plus de 500 millions d’arbres. Ce nombre est bien trop élevé pour qu’ils puissent tous être étudiés. L’inventaire forestier national suisse (IFN) a pour mission de collecter autant d’informations que possible sur l’état et l’évolution des forêts suisses. Les collaborateurs de l’IFN ont effectué des mesures sur quelque 130 000 arbres de 6500 placettes d’échantillonnage à des intervalles de neuf ans. Ce suivi à long terme a été lancé les années 1980 par l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) et l’Office fédéral de l’environnement (OFEV); la cinquième campagne de relevés est en cours depuis 2018.

Dès le mois d’avril, par tous les temps, les équipes sur le terrain se rendent sur les placettes d’échantillonnage et y mesurent tous les arbres à partir d’une certaine dimension, soit en moyenne 12 arbres par placette. Ils relèvent en outre un ensemble de caractéristiques relatives à la station et à la structure du peuplement forestier: jeunes sapins, vieux hêtres, ou érables élancés. Ils enregistrent également les quantités de bois mort au sol, les dommages aux arbres, et l’état des lisières. Au total, ils notent environ 300 caractéristiques par placette.

Vue à 360° sur la forêt

Depuis une dizaine d’années, les photos numériques ont également été intégrées au projet; elles sont prises dans toutes les directions à partir du centre de la surface d’échantillonnage, lequel est lui aussi photographié. La plupart des prises de vue sont relativement banales et sont destinées à documenter la structure et l’aspect de la placette et du peuplement forestier. Elles permettront en outre de retrouver l’emplacement exact de la placette. Plus de 30 000 photos ont été recueillies jusqu’ici. La majorité d’entre elles sont désormais disponibles en ligne sur «La forêt suisse en images». Depuis 2018, les équipes prennent même des clichés à 360° à l’aide d’un appareil photo à deux objectifs couvrant chacun 180°. Les photos de l’IFN offrent ainsi une vue panoramique fascinante sur les forêts de Suisse.

 

Jeune forêt de montagne

 
 
 

Les photos ont déjà permis de mettre en évidence des évolutions intéressantes sur certaines placettes d’échantillonnage au cours des neuf dernières années, par exemple le reboisement de forêts de montagne claires, habitat idéal du grand tétras, espèce menacée, ou encore la régénération naturelle, le bois mort dans les forêts ravagées par les tempêtes, ou les traces de l’exploitation du bois. Les placettes d’échantillonnage de l’IFN se trouvent à toutes les altitudes et couvrent tous les types de forêts et d’arbustes. La collection sera élargie lorsque les prises de vue sur le terrain reprendront en avril prochain et les photos seront mises à jour régulièrement. Ce sont les interprètes spécialement formés de WSL qui décident préalablement de ce qui constitue ou non une forêt en s’appuyant sur des images aériennes topographiques de swisstopo.

«Ces photos sont disponibles, et nous souhaitons que les scientifiques et le public puissent y accéder», déclare Simon Speich, informaticien à l’IFN et programmateur de l’application photo. Elles ont d’ailleurs déjà été exploitées par le passé: des scientifiques du WSL s'en sont servi lors d’une enquête pour découvrir quels types de forêts plaisaient aux personnes interrogées. Selon Simon Speich, d’autres applications sont envisageables, par exemple pour perfectionner des programmes d’intelligence artificielle.

Il est possible de télécharger directement les images (via un lien) et de les utiliser librement, à condition de mentionner la source «IFN/WSL». Les coordonnées exactes des placettes d’échantillonnage restent néanmoins secrètes; les photos susceptibles de révéler leur position sont supprimées. L'objectif est d’éviter que placettes d’échantillonnage ne soient perturbées et qu'elles continuent à représenter au mieux l'ensemble des forêts suisses à l'avenir.

 

 

La réalisation de l’IFN est un travail de collaboration entre le WSL et la Division Forêts de l’OFEV. Le WSL est responsable de la planification, du relevé des informations, de l’analyse et de l’interprétation scientifique des données, alors que l’interprétation des résultats en terme de politique forestière revient à l'OFEV.

 

Avant et après un chantier d’exploitation à Wichtrach (BE)

 
 
 

Dégâts causés par les tempêtes dans un ravin, Alpnach (OW).

 
 
 

Le bois mort et les jeunes arbres se sont multipliés au fil des ans.

 
 
 

POUR EN SAVOIR PLUS