Navigation mit Access Keys

Rapport européen sur les forêts : les forêts suisses sont spéciales

Menu principal

  

De grandes réserves de bois, la plus grande proportion de forêts protectrices, mais aussi des apports élevés de polluants atmosphériques : En comparaison européenne, les forêts suisses sont assez particulières. Le nouveau rapport "État des forêts européennes 2020" montre en quoi les forêts suisses diffèrent de celles des pays voisins.

 

Quelques bribes d'information :

  • Un tiers de la superficie du pays (32,1 %) est boisé.
  • En termes de valeur, la Suisse a la troisième production plus élevée d'Europe de miel de forêt et de cire d'abeille.
  • Avec plus de 40 %, la Suisse possède la plus grande proportion de forêts de protection en Europe.
  • Les forêts repoussent naturellement à 85%, les grandes plantations d'arbres forestiers sont rares.
  • Avec 354 m3/ha d'arbres vivants, les stocks de bois sont parmi les plus élevés d'Europe.
  • 90 % des forêts sont librement accessibles aux amateurs de loisirs.
  • Les apports d'azote par l'air provenant d'activités humaines telles que la combustion de carburants, l'industrie, les transports et l'agriculture sont parmi les plus élevés d'Europe. Dans le sud de la Suisse, les niveaux d'ozone battent des records.
  • Selon le rapport, 24 espèces de mammifères vivant dans les forêts sont menacées en Suisse. Le lynx et la chouette aigle sont des exemples d'espèces en danger critique d'extinction. Au niveau international, cependant, ces chiffres sont difficiles à comparer, car les méthodes d'enregistrement diffèrent.

 

Le rapport, qui paraît environ tous les cinq ans, est publié par la Conférence ministérielle sur la protection des forêts en Europe (Forest Europe) – voir www.foresteurope.org. Les informations sur la forêt suisse proviennent en grande partie de l'Inventaire forestier national suisse IFN, que le WSL réalise conjointement avec l'Office fédéral de l'environnement OFEV, et du programme de Recherches à long terme sur les écosystèmes forestiers (LWF), mis en œuvre et financé par le WSL.

 

POUR EN SAVOIR PLUS