Navigation mit Access Keys

WSL Page principalePaysageÉnergie et paysage

Énergie et paysage

Menu principal

 

La Stratégie énergétique 2050 de la Confédération prévoit une sortie du nucléaire et davantage d'énergies renouvelables. Cette stratégie aura un impact tant sur l'environnement que sur la société. Nous identifions les conséquences potentielles pour le paysage.

 

La Stratégie énergétique 2050 décidée par le Conseil fédéral requiert une transformation radicale du système énergétique actuel, notamment plus d'énergie hydraulique, solaire et éolienne sans remplacer les centrales nucléaires existantes. S'y ajoutent des mesures d'économie d'énergie et des adaptations au niveau de la distribution. Tout cela présente des risques pour l'environnement et la société, mais aussi des opportunités. La transition énergétique exige de l'espace, ce qui aura une influence sur le paysage, ses performances et son utilisation. Les éoliennes modifient le panorama et affectent indirectement le tourisme et le repos. Nous étudions la manière dont la population considère ces mesures, ainsi que les conflits d'intérêts ou d'exploitation qui en découlent.

Une combinaison de connaissances

Pour pouvoir adapter le système énergétique, il est impératif de prendre des décisions dès maintenant. De telles orientations devraient être définies en fonction des conséquences possibles pour l'environnement et la société. Parmi elles, l'évaluation des quantités d'énergies renouvelables provenant de la biomasse (bois, déchets verts, fumier, etc.), du vent, de l'eau ou du soleil. L'une des questions fondamentales est de déterminer par exemple si, au vu du réchauffement climatique qui fait fondre les glaciers et altère les précipitations, il y aura suffisamment d'eau pour développer l'énergie hydraulique.

La transformation du système énergétique suisse nécessite une coopération entre différents domaines de compétences. Nous examinons les éventuels incidences sur les ressources naturelles, y compris les conséquences pour le paysage. C'est la raison pour laquelle nous avons lancé en 2014 avec l'Eawag le programme de recherche «Energy Change Impact». Les connaissances tirées de ce programme sont à la disposition des décideurs économiques et politiques.

  

Pour en savoir plus