Navigation mit Access Keys

Main menu

 

Le pourcentage d’abroutissement – valeur de référence pour la gestion du gibier

Authors
Publishing year
2018
Series
Notice pour le praticien 62
Size
8 pages
Download
Quotation:
 

Cette publication est également disponible en allemand.

 

Bref résumé

Les ongulés sauvages se nourrissent de jeunes arbres, principalement en hiver. L’abroutissement répété de bourgeons, d’aiguilles et de jeunes pousses affaiblit, voire empêche, le rajeunissement de la forêt. Cela peut mettre en danger la régénération durable de la forêt avec les essences adaptées à la station. Le «pourcentage d’abroutissement» permet de mesurer la charge que les animaux exercent sur leur espace vital, en indiquant la proportion de jeunes arbres dont certaines parties ont été abrouties. Ce pourcentage est calculé sur l’ensemble d’une zone de gestion du gibier et sur plusieurs années.

Le pourcentage d’abroutissement est une valeur objectivement mesurable pouvant faire office d’objectif dans la gestion forêt-gibier ou en tant qu’obligation légale. On obtient généralement ce pourcentage en observant la part des pousses terminales abrouties pendant une année sur des arbres de 10 à 130 cm de hauteur. L’inventaire de l’abroutissement annuel permet de constater l’évolution d’une année à l’autre et, lors du contrôle des résultats, d’examiner les effets des mesures prises pour abaisser la charge due à l’abroutissement. Ces mesures peuvent être variées. Elles vont du type de chasse à la gestion des flux touristiques et des activités de loisirs en forêt, en passant par la conception de l’aménagement du territoire, le façonnage des habitats, la promotion du lynx et du loup ou encore l’utilisation forestière et agricole du paysage.

 

Pour en savoir plus