Navigation mit Access Keys

Maladies en forêt

Menu principal

 

Différents agents pathogènes peuvent provoquer des maladies aux arbres forestiers. Ces organismes microscopiques sont invisibles à l’œil nu et c’est souvent uniquement par des symptômes externes qu'une infestation se voit. La lutte contre eux dans la forêt est tout aussi difficile.

 

Les champignons sont les principaux agents pathogènes des maladies en forêt. Toutefois, des bactéries, nématodes ou virus peuvent aussi endommager les arbres. De nombreux organismes pathogènes sont indigènes (p. ex. l’armillaire), mais le réchauffement climatique et les échanges internationaux de marchandises entraînent l’introduction de nouveaux organismes pathogènes en Suisse et leur propagation.

Les organismes particulièrement dangereux pour les arbres forestiers, qui ne sont pas encore répandus en Suisse, sont classés comme organismes de quarantaine. Ces derniers sont soumis à des mesures de précaution particulières et leur signalement est obligatoire. Citons par exemple le Phytophthora ramorum, qui peut infester différentes plantes ligneuses. Une fois introduites, les maladies dangereuses peuvent se répandre rapidement, comme le flétrissement du frêne l'a montré. Nous pouvons étudier de tels organismes ainsi que leur potentielle lutte biologique dans les conditions de haute sécurité de notre laboratoire phytosanitaire.

Le WSL dispose de deux groupes de recherche spécialisés dans les maladies des arbres: Protection de la forêt suisse Suisse, le centre d'expertise suisse pour les questions de protection des forêts, et le groupe Phytopathologie. Dans ce cadre, nous exploitons un laboratoire de diagnostic moderne et surveillons l’apparition de maladies dangereuses à l’intérieur et à l’extérieur de la forêt.

 

POUR EN SAVOIR PLUS