Navigation mit Access Keys

Hauptinhalt

 

L'arole - portrait d'un montagnard

Erscheinungsjahr
2022
Reihe
Notice pour le praticien 72
Umfang
16 Seiten
Download
Zitat:

Gugerli, F.; Brodbeck, S.; Bebi, P.; Bollmann, K.; Dauphin, B.; Gossner, M.; Krumm, F.; Peter, M.; Queloz, V.; Reiss, G.; Rellstab, C.; Stofer, S.; Von Arx, G.; Wasem, U.; Zweifel, R., 2022: L'arole - portrait d'un montagnard. Notice pour le praticien, 72. 16 p. doi: 10.55419/wsl:31960

  

Bref résumé

Parmi les espèces d’arbres de la famille des pins dans les Alpes, l’arole (Pinus cembra L.) occupe une place de choix. Sa répartition altitudinale, à la limite supérieure des forêts, suffit à expliquer pourquoi on l’appelle «roi des Alpes». Il couronne en quelque sorte l’étage le plus élevé des forêts. L’arole se distingue également par d’autres propriétés biologiques, qu’il s’agisse de sa capacité physiologique d’adaptation ou de l’interaction avec le cassenoix, qui disperse ses graines. À cela s’ajoute l’importance du rôle écologique et économique que joue l’arole en tant qu’essence principale des arolières (ou cembraies), notamment dans les Alpes. La rapidité du changement climatique pose toutefois des défis. L’arole, de longévité élevée, ne peut se déplacer que lentement vers le haut en réaction à la pression concurrentielle d’autres espèces d’arbres qui gagnent en altitude.

 

Pour en savoir plus