Navigation mit Access Keys

Forêt

Menu principal

 

La forêt protège contre les dangers naturels tels que les chutes de pierres et les avalanches, filtre l'eau potable et empêche l'érosion des sols. Elle fournit du bois, stocke le carbone, et constitue un espace de détente pour les humains et un havre pour la biodiversité. Mais les bouleversements mondiaux dans le système climatique et dans la société menacent de plus en plus ces fonctions de la forêt.

 
 

Mesurer les impacts, trouver des solutions

Sur un large front, nous cherchons des solutions aux défis posés aux forêts suisses d'aujourd'hui et de demain. Nous explorons les effets du changement climatique, des polluants et des perturbations telles que les tempêtes, les incendies de forêt et les organismes nuisibles sur l'écosystème forestier. Nous menons des expériences sur le terrain et en laboratoire pour observer en détail comment les cycles des nutriments, l'état du sol et la physiologie des arbres changent en fonction des conditions environnementales.

À cet effet, nous pouvons nous appuyer sur des laboratoires ultramodernes et diverses séries de données à long terme, comme celles des cernes annuels, qui remontent loin dans le temps. Nos projets de monitoring surveillent, parfois depuis plus d'un siècle, le développement et la santé des forêts suisses et la manière dont elles remplissent leurs fonctions, par exemple leur qualité en tant qu'habitat. Grâce à la modélisation, nous examinons les développements futurs possibles. Enfin, nous explorons les pistes pour une exploitation durable du bois.

 

Coopérations internationales

Nous sommes un des principaux instituts de recherche forestière au monde, et à ce titre, nous participons à de nombreux réseaux de recherche européens et mondiaux tels que le Long-Term Ecosystem Research in Europe (LTER). Notre initiative stratégique SwissForestLab réunit en un réseau de recherche des scientifiques suisses de renom issus des disciplines forestières les plus diverses.

En tant qu'institut fédéral, nous assumons également la tâche de transmettre nos connaissances à la pratique forestière et à la protection de la nature sous forme de recommandations et de fiches techniques, sur le portail Waldwissen.net et lors de formations continues.

 

Points forts

Site permanent de recherche LWF en amont de Beatenberg (BE). Photo: WSL

Recherches à long terme sur les écosystèmes forestiers LWF

Nous étudions les conséquences à long terme des stress environnementaux sur la forêt, et les risques qu'ils impliquent pour l’homme.

Inventaire forestier national IFN

L’IFN collecte en continu depuis 1983 des informations concernant l’état et les évolutions de la forêt suisse.

Research at SFL

SwissForestLab

SwissForestLab est une plate-forme de recherche et un réseau d'infrastructures pour la recherche forestière.

Dieses Bild zeigt das Naturschutzgebiet Seeliwald, Fotograf war Gilbert Projer

Réserves forestières naturelles

Dans les réserves forestières naturelles, la forêt peut se transformer sans intervention humaine. Nous étudions les processus en jeu.

Bois de Finges

Depuis 2003, nous comparons la croissance des pins irrigués et non irrigués pour comprendre les causes du dépérissement de la pinède valaisanne.

Protection de la forêt suisse

L'unité spécialisée pour les questions phytosanitaires forestières au WSL.

 

Actuel

Les hêtres qui ont perdu leur feuillage prématurément pendant l'été sec de 2018 ont été en mauvaise posture les années suivantes.

Le nouveau rapport de Protection de la forêt suisse présente les insectes, champignons et infections bactériennes nuisibles pour les arbres.

Le point sur les dégâts causés par le gel, les insectes et les champignons opportunistes, et sur la propagation de la cécidomyie du douglas.

Le WSL a inventorié près de 300 châtaigniers géants il y a 20 ans. Une nouvelle étude montre ce qu'il faut faire pour pour prolonger leur vie.

 

Publications

 

La processionnaire du chêne est un papillon européen. Ses chenilles sociables vivent en groups et peuvent causer des défoliations totals des arbres infestés. La processionnaire du chêne retient particulièrement l’attention, car les poils urticants de la chenille sont capables de provoquer des réactions allergiques.

Notice pour le praticien 71
2022
 

Dans de nombreux endroits de Suisse, les pins font partie intégrante du paysage ­forestier­.­ Ces­ dernières­ années, ils ont été confrontés à une pression croissante du fait, entre autres, de nouvelles maladies fongiques en provenance de l’étranger. Dans le cadre de cette surveillance, de nombreuses autres maladies des aiguilles sont également détectées.

Notice pour le praticien 70
2022